Home / Actualités / Réunion consacrée à la rentrée sociale et aux mesures de résorption du déficit de la balance des paiements

Réunion consacrée à la rentrée sociale et aux mesures de résorption du déficit de la balance des paiements

Le Gouvernement a tenu, mercredi, une réunion présidée par le Premier ministre Noureddine Bedoui consacrée à l’audition et débat de deux exposés relatifs à la rentrée sociale 2019-2020 et aux mesures à prendre pour la résorption du déficit de la balance des paiements en vue de préserver les réserves de change du pays, indique un communiqué des Services du Premier ministre.

Lors d’un exposé détaillé sur l’état d’avancement des préparatifs de la rentrée sociale le mois prochain, présenté par les ministres de l’Intérieur, de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de l’Habitat et de la Solidarité nationale, il a été question des mesures prises dans le cadre de la préparation de la prochaine rentrée sociale, notamment pour la rentrée scolaire, universitaire et professionnelle, outre la propreté de l’environnement et la santé et l’hygiène publiques et les préparatifs en prévision des saisons d’automne et d’hiver.

A ce propos, il a été relevé le nombre sans précédents de structures réceptionnées et devant entrer en service à l’occasion de la rentrée scolaire de cette année, à savoir 656 nouveaux établissements, dont 426 écoles primaires, 137 collèges et 93 lycées, en attendant la réception, fin 2019, de 161 établissements supplémentaires.

Pour assurer l’encadrement de ces nouveaux établissements, le secteur a bénéficié de 8040 nouveaux postes budgétaires, dont 1061 postes pédagogiques.

Dans ce contexte, l’effort particulier déployé pour la wilaya d’Alger a été souligné pour faire face à la hausse de la demande en matière d’établissements scolaires suite aux multiples opérations de relogements enregistrées dernièrement.

Concernant la rentrée scolaire, une nette amélioration est attendue en matière de restauration scolaire à la faveur de l’ouverture de 94% des cantines, du renforcement du transport scolaire et de l’amélioration des conditions de prise en charge des élèves à travers l’acquisition ce 1000 nouveaux bus.

Le gouvernement avait adopté un programme d’acquisition de 3500 bus et décidé l’activation des commissions de consultation pour le transport scolaire au niveau des wilayas ainsi que les commissions communales de santé, d’hygiène et de l’environnement. Les classes intégrées destinées aux personnes aux besoins spécifiques ont également été renforcées par 186 nouvelles classes, portant leur nombre global à 851 outre la modernisation et la numérisation de la gestion des écoles primaires et de la bourse scolaire.

L’impératif d’informer les parents d’élèves à travers les médias de l’ouverture de ces nouvelles classes et des établissements où elles sont disponibles a également été souligné lors de cette réunion.

 

Pour la rentrée universitaire, 368.000 bacheliers seront accueillis au niveau des universités où l’opération de leur orientation dans le cadre des inscriptions universitaires se déroule dans de bonnes conditions. Plus de 90% des bacheliers ont vu leurs vœux de spécialité acceptés.

Toutes les mesures ont été prises pour l’accueil des nouveaux bacheliers dans de bonnes conditions à travers l’ouverture de plus de 83400 nouvelles places pédagogiques et 51950 lits, outre 3000 postes d’encadrement en faveur du secteur.

Le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels sera renforcé, quant à lui, par la réception de 34 nouveaux  établissements d’une capacité de plus de 15.100 postes pédagogiques, permettant au secteur d’accueillir plus de 503.000 stagiaires.

Par ailleurs, le secteur de la Solidarité nationale verra ses structures consolidées pour la prise en charge des personnes aux besoins spécifiques dans ses 239 centres et 17 annexes à travers le territoire national, par la réception cette année de 3 nouveaux centres, d’autant qu’il a bénéficié, durant l’année en cours, de l’ouverture de 1722 postes budgétaires et du dégel de plusieurs opérations de restauration et de réhabilitation de centres.

De son côté le secteur de la Santé a pris une série de mesures à même d’améliorer les prestations sanitaires, notamment pour ce qui est de la santé scolaire.
A l’issue de cet exposé et du débat qui s’en est suivi, le Premier ministre a relevé le progrès notable en matière de préparatifs de la prochaine rentrée sociale, qui est le fruit de la mise en œuvre du programme préparatoire spécial et des décisions prise par le Gouvernement à cet effet, soulignant l’impératif de poursuivre la mobilisation de l’ensemble des acteurs et de renforcer la coordination intersectorielle au vu de la conjoncture particulière que traverse le pays, et ce à travers la consécration des valeurs d’écoute, de dialogue et de l’action de proximité avec les partenaires professionnels et sociaux.

Il a valorisé l’action de solidarité consistant en la prise en charge de près de 80.000 enfants, issus des wilayas du Sud dans le cadre des camps d’été au niveau des wilayas côtières.
M. Bedoui a insisté, dans ce cadre, sur l’importance de la consécration des valeurs de solidarité envers les catégories démunies et l’engagement total du Gouvernement quant à leur accompagnement et prise en charge, notamment à l’occasion de la rentrée sociale. Il a salué, à ce propos, la très bonne organisation ayant marqué l’opération de solidarité lors du mois de Ramadhan grâce au recours aux TIC, appelant à la généralisation de cette expérience.

En vu d’accélérer la cadence de la réalisation des structures restantes et la prise en charge des préoccupations des citoyens, le Premier ministre a chargé les ministres concernés de prendre les mesures nécessaires pour hâter les opérations de raccordement des établissements concernés par la prochaine rentrée sociale aux réseaux d’électricité, de Gaz et d’eau potable en mobilisant, le cas échéant, la Sonelgaz et les entreprises du secteur des Ressources en Eau concernées.

Les ministres de l’Intérieur et des Ressources en Eau ont été chargés d’une opération d’évaluation afin de déterminer les responsabilités quant aux perturbations enregistrées récemment en matière d’alimentation en eau potable au niveau de certaines wilayas, et de présenter des suggestions pratiques relatives aux mesures à prendre, en mettant fin immédiatement aux fonctions des responsables locaux dont la défaillance est avérée dans les wilayas en question, à savoir Bouira, Médéa, M’sila, Bordj Bou Arreridj et Sétif.

Le ministre de la Jeunesse et des sports a été chargé de travailler en coordination avec les secteurs concernés à la mise en place d’une stratégie nationale et d’un plan d’action commun pour la relance du sport scolaire et universitaire, ainsi qu’au profit des stagiaire relevant du secteur de la formation professionnelle, toute en rééditant les expériences réussies dans ce domaine, notamment l’organisation de championnats universitaires et scolaires, la création de classes sportives et l’organisation de compétitions de cross au niveau des communes, outre la valorisation des structures sportives existant au niveau des établissements de l’enseignement et de la formation et des universités.

Résultats concrets en matière de rationalisation des importations

De son côté, le ministre des Finances a présenté un exposé sur les mesures à prendre pour la résorption du déficit de la balance des paiements en vue de préserver les réserves de change du pays.

L’exposé a porté sur les mesures pratiques engagées par les secteurs concernés en application des décisions adoptées par le Gouvernement lors de sa réunion du 07 août relatives à la régulation du secteur tertiaire pour les secteurs de l’agriculture et du transport maritime, notamment à travers la consécration de la priorité à la flotte maritime nationale en matière de transport des importations de blé et de lait, et ce via la signature d’une convention entre le groupe de transport maritime (GATMA), l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) et l’Office national interprofessionnel du lait (ONIL) et l’accélération de l’opération d’acquisition des nouveaux navires restant du programme d’investissement du groupe GATMA et l’autorisation d’acquisition de conteneurs usagés pour réduire les coûts de transport.

L’exposé a porté également sur les mesures prises en matière de rationalisation des importations et de garantie du stock stratégique en blé tendre, notamment à travers le parachèvement du programme de réalisation de silos de blé sur tout le territoire national et la réorganisation de l’OAIC.

Réagissant à cet exposé, le Premier ministre s’est félicité des résultats concrets réalisés en matière de rationalisation des importations et de la régulation des filières d’activités susmentionnées pour la préservation des réserves de change du pays, soulignant l’impératif d’accélérer l’exécution de toutes les décisions prises à cet effet.

Dans ce cadre, le Premier ministre a décidé de Charger les ministres concernés de la concrétisation immédiate des mesures arrêtées, qui devront entrer en vigueur, au maximum, début de la semaine prochaine.

En outre, il a ordonné l’évaluation des besoins réels du marché national en blé, à la lumière de la production de l’année en cours, et l’élaboration d’un planning pluriannuel pour réduire progressivement les importations de blé.

Le Premier ministre a décidé en outre l’envoi de commissions d’inspection aux projets de réalisation des silos de céréales, l’application stricte des lois en vigueur, y compris la résiliation immédiate des contrats avec les entreprises incapables d’honorer leurs engagements contractuels en engageant, si nécessaire, des poursuites judiciaires contre les responsables dont la négligence a causé des pertes pour le Trésor public.

Il a chargé la commission multisectorielle installée au niveau du ministère des Finances de formuler rapidement de nouvelles propositions pratiques en matière de rationalisation des importations et de régulation des filières d’activité, notamment du lait et des médicaments.
Par ailleurs, le Gouvernement a écouté un rapport présenté par le ministre de l’Habitat sur l’avancement de la réalisation et de la distribution des programmes de logement, toutes formules confondues.

A l’issue de la présentation de ce rapport, le Premier ministre a instruit le ministre de l’Habitat et les walis de la République de veiller à la distribution des programmes de logement achevés qu’il s’agisse de logements sociaux locatifs, AADL 1 et AADL 2, de logements publics aidés (LPA), publics promotionnels (LPP) ou des lotissements sociaux dans le Sud et les Hauts plateaux.

Voir aussi

L’annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre

Le Conseil constitutionnel annoncera les résultats définitifs de l’élection présidentielle, dont le scrutin s’est déroulé …