Home / Actualités / Hadj 2019: mesures intensives pour le bon déroulement des rites à Mina et Arafat

Hadj 2019: mesures intensives pour le bon déroulement des rites à Mina et Arafat

La mission algérienne du hadj est à pied d’œuvre en vue de prendre toutes les mesures nécessaires à même d’assurer le bon déroulement des rites à Mina et Arafat, où il a été procédé à l’ajustement des différentes dispositions au profit des hadjis et à l’encadrement des rites, conformément aux préceptes de l’islam.

« Une réunion sera tenue jeudi avec la partie saoudienne, afin de présenter le plan de prise en charge et d’accompagnement des hadjis, durant l’accomplissement de leurs rites, par les membres de la mission, dont le nombre s’élève à plus de 400 personnes », a déclaré, mercredi, à l’APS, le président du centre de la Mecque, Mohamed Cheikh.

De son côté, le président de la commission de la fatwa et de l’orientation religieuse au Centre de la Mecque, Mohand Idir Mechnane a fait état d' »une action anticipative prise dans le but de préparer les hadjis avant moins de 15 jours du jour de Tarwiya ».

S’agissant de la prise en charge sur le terrain du processus de gestion des rites du Hadj 2019, le chef de la section rites relevant de la brigade de la protection civile, le colonel Moulay Khelifa, a fait savoir que « les éléments de la protection civile ont mis en place un plan opérationnel devant assurer la gestion des rites à Mina et Arafat, lequel est composé de quatre équipes pour l’orientation des hadjis venant par bus ou à pied, en les répartissant en groupes et les guidant vers le lieu du jet des Jamarate, en coordination avec les guides religieux ».

Les éléments de la protection civile procèdent également à « la sécurisation des camps, à travers le contrôle de l’ensemble des issues et des différents réseaux (électricité, eau …), tout en s’assurant du respect de la conformité de la capacité d’accueil aux normes de sécurité », a-t-il ajouté.

A la fin de l’accomplissement des rites du hadj, les 12 et 13 Dhou el Hidja, les membres de la protection civile prendront en charge l’opération de transfert des hadjis vers la Mecque.

Concernant l’aspect sanitaire, le chef de la mission médicale algérienne, Dr. Dahmane Mahmoud a rappelé que celle-ci comptait 115 membres notamment des spécialistes, des médecins généralistes et des infirmiers, « qui veilleront tous, lors de l’accomplissement des rites, à la prise en charge sanitaire des hadjis et à la dispense des premiers soins aux malades, avant leur transfert vers des hôpitaux saoudiens ».

A la fin des rites, ils sillonneront les établissements de santé saoudiens, en vue de s’assurer qu’il ne reste aucun hadj algérien à leur niveau.

Les hadjis algériens à Mina et Arafat sont repartis sur 14 camps, d’une capacité de 2500 à 2700 hadjis pour chacun.
Les camps des hadjis algériens qui seront équipés de climatiseurs, de literies et de restaurants, sont les plus proches du lieu de jet des Jamarate.

A propos de bigboss

Voir aussi

Missions d’inspection des écoles primaires

Dans l'ensemble des communes du pays