Historique

 

La voix de l'Algérie, dont la RTA a pris la succession directe en 1962, est devenue quelques mois seulement aprés sa création en 1962, un instrument de mobilisation efficace de l'opinion public nationale et internationale.

Malgrés de très denses réseaux de brouillage,Celle-ci a réussi à canaliser
un important courant favorable à l'indépendance du pays.

La télévision n'a fait son apparition qu'en décembre 1956, et, elle n'était qu'un service restreint qui fonctionnait selon des normes françaises, car le pacte colonial excluait par définition tout algérien du bénéfice du progrés qu'il fût : Economique, social, culturel, scientifique ou technique.

La radiodiffusion et télévision implantées en Algérie n'allaient bien sûr pas échapper à la régle.

Les programmes diffusés étaient donc importés de France et servaient à reproduire les rapports de domination culturelle institués par la colonisation.

C'est pourquoi au lendemain de l'entreprise, l'état algérien a pris des dispositions nécessaires pour donner au développement de la radio diffusion et de la télévision une impulsion de nature à faire de ce secteur l'un des moyens privilégiés d'une action orientée vers la redistribution de bénéfice du progrés technique à tout les citoyens et à toutes les régions d'Algérie.

En application de cette orientation, les cadres, les techniciens et travailleurs algériens se sont engagés, dans un esprit patriotique, à assurer la continuité du fonctionnement de la radiodiffusion et de la télévision que les cadres et techniciens français comptaient, par leur départ, entraver pour longtemps.

Le 1er Août 1963, la radiodiffusion télévision algérienne a été créée.

Le départ était alors donné à une entreprise de grande envergure qui
allait transformer le paysage technique de la communication en Algérie,
et seul un effort d'équipement pouvait permettre d'obtenir un tel
résultat. C'est pour cela que l'Etat a consacré dans les trois suivants
plans ( triennal 1967-1969 1er plan quadriennal 1974-1979 ) plus de 310.000.000 de DA au budget d'équipement de la R.T.A.

Cet investissement réalisé en un temps relativement court a entraîné l'extension et la modernisation des réseaux nationaux de radiation sonore et de la télévision, la couverture du sud du pays par transmission
satellite, l'équipement des centres de production en matériel moderne,
et par la suite l'introduction de la couleur à la télévision.

En 1982, la R.T.A est entrée de plein pied dans le monde de la Communication, en s'équipant de façon conséquente, en participant à
des expériences de pointe tel que le système d'échange de ( news )
par satellite pour la région africaine, d'échange d'information et de programmes entre les pays arabes et européens principalement satellites ARABSAT, EUTELSAT, INTELSAT et enfin, en formant de
nouvelles générations de techniciens rompus aux technologies nouvelles.

L'accumulation de ces acquis a certainement entraîné un développement quantitatif qualitatif de la production nationale des programmes, mais auparavant, il fallait organiser l'instrument qui devrait être à l'origine
de toutes ces réalisation.

Cependant, en1986, la R.T.A était structurée en 4 organismes
autonomes de radio ( ENRS ) de TELEDIFUSION ( TDA ) de PRODUCTION AUDIOVSUELLE ( ENPA ) et de TELEVISION ( ENTV ).

Plus tard, de part la loi 91/100 du 24 avril 1991 L'ENTV est érigée en établissement à caractère industriel et commercial ( EPIC ) , administré par un conseil d'administration et astreinte à un cahier des charges.

 



Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide