L'Observatoire national de la biodiversit inscrit dans la LF 2020

L'Observatoire national de la biodiversit inscrit dans la LF 2020

   
La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, a fait tat, mardi Alger, de l'inscription dans le projet de la loi de Finances 2020 de l'Observatoire nationale de la biodiversit (ONB), qui constitue "un solide mcanisme" mme de prserver le capital naturel et la biodiversit de l'Algrie.

L'ONB regroupera des comptences nationales capables de trouver des mcanismes pour la sauvegarde de la richesse naturelle du pays et sa protection contre le piratage", a-t-elle prcis lors d'une journe d'information, organise l'occasion de la Journe internationale de la biodiversit, clbre le 22 mai de chaque anne.

Aprs avoir rappel la stratgie et le plan d'action nationaux sur la biodiversit 2016-2030, sous le thme "biodiversit pour le dveloppement socio-conomique durable et l'adaptation aux changements climatiques", la ministre a fait savoir que l'objectif de son Dpartement tait "l'intgration de la biodiversit dans les stratgies et plans d'action des diffrents ministres, l'instar de l'Energie, de l'Industrie, de l'Agriculture et du Tourisme".

Mme. Zerouati a voqu, dans ce sens, l'installation de la commission intersectorielle de la biodiversit, comptant aujourd'hui 25 secteurs, ayant pour mission, a-t-elle dit, le suivi, l'valuation et la mise en ?uvre de la stratgie nationale, ainsi que l'assistance des diffrents secteurs dans l'laboration de leurs plans d'action affrents.

Pour ce faire, le secteur de l'Environnement organisera en juin prochain, en collaboration avec le programme de l'Onu pour le dveloppement (PNUD), un master-class au profit des reprsentants des secteurs sur les mthodes d'intgration de la biodiversit dans leurs stratgies sectorielles, a-t-elle expliqu.

Pour rappel, la stratgie et le plan d'action nationaux sur la biodiversit 2016-2030 reposent sur quatre principaux axes, savoir l'adaptation du cadre institutionnelle, stratgique et juridique, le dveloppement, le partage et la valorisation des connaissances pour un dveloppement durable global, outre la prservation et l'amlioration du capital naturel algrien, et la valorisation de la biodiversit pour une conomie verte.

Plus explicite, la ministre a cit, entre autres objectifs de cette stratgie, l'investissement dans les cosystmes naturels de grande valeur, notamment la valorisation des filiales principales de la biodiversit qui contribuent la cration des postes d'emploi permanents, la ralisation de bnfices pour les autochtones et la limitation de l'importation dans le cadre du nouveau modle de croissance conomique hors hydrocarbures.

Soulignant le rle crucial de biodiversit dans la scurit alimentaire, et par ricocher, dans la sant de l'homme, la ministre a indiqu que toute l'industrie pharmaceutique reposait sur la biodiversit, en ce sens que  40% des mdicaments prescrits par les mdecins contiennent des composantes vgtales et animales.

En Algrie, la biodiversit constitue une source importante pour de nombreux secteurs conomiques, particulirement l'Agriculture et la pche ainsi que l'industrie.

La ministre a fait savoir, ce propos, que parmi les plus importants lments de cette biodiversit, on dnombre 16000 espces vgtales, dont seulement 1% est utilis dans l'conomie national, plus de 1000 espces aux vertus mdicinales et 700 plantes indignes outre 4.963 espces animales, soulignant l'existence galement d'un large rseau de rserves, y compris les parcs culturels, couvrant 44% de la superficie du pays.      

La ministre a affirm, cependant, que ce patrimoine naturel est expos plusieurs menaces, notamment "le manque de ressources biologiques, le piratage animal ou biologique, l'augmentation de la population, la pollution due aux insecticides et la consommation excessive des engrais chimiques outre les changements climatiques".

Par ailleurs, la reprsentante du programme "Gouvernance environnementale et de la biodiversit", Dalila Fedoua a indiqu, dans son intervention, que ce programme allemand, lanc en 2014, vise diffuser la culture de la biodiversit dans les wilayas de Annaba et d'El Tarf, notamment dans la rserve d'El Kala.Dans ce cadre, cinq coopratives au profit de la femme rurale ont t cres et plusieurs ateliers et exercices pratiques organiss sur le traitement des richesses vgtales.

A cette occasion, deux coopratives de femmes rurales d'El Tarf se sont vues offrir des quipements d'extraction d'huiles de plantes.

De son ct, le Pr. Aissa Abdelkerfi a tir la sonnette d'alarme sur les dsquilibres des cosystmes travers le monde, soulignant que les mthodes adoptes en matire d'agriculture, d'quipement, de transport et de consommation constituent les principales causes de l'appauvrissement de la biodiversit et figurent galement parmi les facteurs contribuant aux changements climatiques.

Concernant le piratage biologique, le spcialiste a indiqu que l'Algrie n'tait l'abri de ce genre d'actes condamnables, notamment de la part de certains touristes.
Le mercredi 22 mai 2019  

Toute l'info

Culture


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide