Trois courts-mtrages projets la clture "des rendez-vous cinmatographiques d'Alger" la salle Ibn Khaldoun

Trois courts-mtrages projets la clture "des rendez-vous cinmatographiques d'Alger" la salle Ibn Khaldoun

   
Trois (03) courts-mtrages ont t projets samedi    la salle Ibn Khaldoun, au terme "des rendez-vous cinmatographiques   d'Alger" (2 - 4 novembre), savoir "Mah ou la fureur de vivre" du   ralisateur franco-algrien Houssam Boukhari , "Le Jardin d'essai" de la   ralisatrice Dania Reymond et "Kindil El Bahr" de Damien Ounouri. 
 Organise sous l'gide de l'Etablissement Arts & Culture, la manifestation   s'inscrit dans le cadre de l'accord de coopration conclu entre la wilaya   d'Alger et la rgion Ile-de-France.  Le public s'est rgal, lors de la premire partie du programme, de la   projection de "Mah ou la fureur de vivre" qui raconte durant 13 minutes   l'histoire d'un mdecin algrien mordu du 7me art et inspir de son idole   James Dean.
Le court-mtrage "Le Jardin d'essai" (42 min), qui a t projet ensuite,   met l'accent sur la souffrance des artistes algriens face au manque   enregistr en matire de production. L'histoire se droule au jardin   d'essai o Samir, un ralisateur, rencontre des jeunes comdiens en vue de   prparer une nouvelle uvre cinmatographique et dcouvre qu'ils   partageaient les mmes soucis ainsi que les mme rves.  La manifestation a t clture par le court-mtrage de 40 minutes "Kindil   el bahr", qui est bas sur un scnario cocrit par le ralisateur et la   comdienne algrienne, Adila Bendimred et voque la condition de la femme    travers l`histoire de Nafissa, battue mort par un groupe d`hommes sur une   plage.  
Le dimanche 05 novembre 2017  

Toute l'info

Actualit


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide