Littrature

Un triou remporte le grand Prix Assia-Djebar du roman

   
Les romanciers Samir Kacimi, Lynda Koudache et Djamel Mati ont remport mercredi Alger le Grand Prix Assia-Djebar du roman, dcern pour la seconde anne conscutive pour des oeuvres littraires en langues arabe, tamazight et franaise.
Ce Grand Prix du nom du clbre crivain, historienne et cinaste algrienne disparue en 2015, est revenu Samir Kacimi pour "Kitab El Macha'a" (Arabe), Lynda Koudache pour "Tamacahut Taneggarut" (Tamazight) et Djamel Mati pour le roman "Yoko et les gens du Barzakh" (Franais).
Un total de 76 romans (34 en Arabe, 32 en Franais et 10 en Tamazight) concouraient pour cette seconde dition du Grand Prix Assia-Djebar, a indiqu la prsidente de son jury, l'universitaire Najet Khedda.
Cette dernire s'est par ailleurs flicite de la "perce qualitative" des oeuvres littraires soumises cette anne au vote du jury, compos d'universitaires et d'auteurs dans les trois langues.
La prsidente du jury a aussi considr que le Grand Prix Assia-Djebar et d'autres prix mettant en avant la crativit littraire algrienne, constituaient autant de "jalons" sur la voie "d'dification d'une nation algrienne la fois moderne et ancre dans des valeurs civilisationnelles sculaires", une vision galement porte par les romans d'Assia Djebar.
Confinanc par l'Anep (Entreprise nationale de communication, d'dition et de publicit) et l'Enag , dpendants, respectivement, des ministres de la Communication et de la Culture, le Grand Prix Assia-Djebar est dot d'une valeur de 1.000.000 de Dinars pour chaque langue.
Il avait t remport en 2015 par les crivains Abdelwahab Aissaoui ("Sierra De Muerte", la montagne des morts, Arabe), Rachid Boukherroub ("Tisslit N'ou Ghanim", La poupe en roseau, Tamazight) et par Amine Ait Hadi pour son oeuvre en langue franaise "L'Aube au-del".
Le jeudi 15 dcembre 2016  

Toute l'info

Actualit


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide