Ministre de la Culture

M. Mihoubi annonce l'laboration d'une "Feuille de route" pour la gestion des thtres en Algrie

   
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a annonc, dimanche Alger, l'laboration d'une "feuille de route" pour la gestion des thtres en Algrie par la rvision des statuts de ces derniers, du financement, de la distribution, de la production et de la formation.
Intervenant l'ouverture d'une runion avec les directeurs et reprsentants d'tablissements de thtre sur l'examen de l'tat des thtres et les perspectives de leur dveloppement, M. Mihoubi a annonc la mise en place de 6 groupes composs de directeurs de thtres et des responsables du ministre pour revoir toutes ces questions et laborer "un document, en l'espace de 3 4 semaines, prsenter l'opinion publique pour enrichissement".
Le secteur de la culture "annoncera le 27 mars, jour du lancement de la manifestation "Mostaganem capitale du thtre 2017", les dcisions finales sur le thtre, la lgislation y affrente et les mcanismes de sa gestion", a-t-il ajout.
La rforme des thtres intervient dans le cadre "des rformes en cours que connait le secteur, et cela exige la rationalisation des dpenses et la fusion des tablissement ayant les mmes missions", a-t-il expliqu, ajoutant que "cette opration permet une meilleure matrise de la gestion".
Par ailleurs, le ministre a fustig les activits de plusieurs thtres algriens, dont le nombre s'lve 17 thtres rgionaux en plus du Thtre national algrien, estimant qu'il "existe d'importants dysfonctionnements, notamment en matire de gestion", ajoutant que "certains de ces tablissements recourent au suremploi, l'instar du thtre de Bjaia qui emploie 60 personnes".
M. Mihoubi a qualifi la production de ces thtres de "faible et non qualitative" prcisant qu'ils ne se souciaient ni de la distribution de leurs uvres, ni de l'investissement dans les jeunes et ne travaillaient pas en se rfrant des textes algriens.
En rponse une question du Directeur du thtre de Bjaia sur la situation financire "difficile" de son tablissement, M. Mihoubi a salu les "efforts consentis" par ce dernier depuis son installation en juillet 2016, notamment le recours de "nouvelle sources de financement pour couvrir les dettes de son tablissement", lesquelles s'lvent plus de 40 millions de dinars.
Le lundi 23 janvier 2017  

Toute l'info

Actualit


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide