Culture

Clture de la dixime dition du Festival international d'Oran du film arabe

   
La dixime dition du Festival international d?Oran du film arabe (FIOFA) s'est clture dans la soire du lundi avec une crmonie laquelle ont assist des figures du cinma arabe, marque par la conscration du long mtrage "En attendant les hirondelles" de l'algrien Karim Moussaoui qui a dcroch le grand prix "Wihr d?or".

Organise du 25 au 31 juillet, cette dition a t marque par la cration de plusieurs rubriques et un programme diversifi, en plus de la projection 31 oeuvres en comptition dans trois catgories (longs mtrage, courts mtrages et documentaires).



Elle a consacr un large espace d'autres rubriques ayant permis aux fans du 7me art de redcouvrir des grands classiques du cinma.

Plusieurs pays ont particip cette manifestation culturelle internationale: Palestine, Tunisie, Maroc, Egypte, Syrie, Irak, Jordanie, Liban, Arabie Saoudite, Mauritanie, Soudan et Bahren et Iran.

L'Algrie a particip avec trois longs mtrages en comptition mettant en lice 11 autres films dont un concrtis dans le cadre de la co- production avec la Tunisie, "Augustinus, fils de ses pleurs" du ralisateur gyptien Samir Seif, ainsi que deux autres "En attendant les hirondelles" de Karim Moussaoui et "El Achik" de Amar Si Fodhil.
Parmi les dix courts mtrages en lice cette dition, figure un seul film algrien "Waadek" de Mohamed Yarghi.

En outre, le pays hte a pris part avec trois documentaires parmi dix en comptition, en l'occurrence "Tahqiq fil Djenna (Enqute au paradis) de Merzak Allouache, "Youcef Chahine et l'Algrie" de Salim Aggar et "Hizam" (ceinture) de Hamid Benamra.

Des jurys ont t constitus de grands noms dans le domaine de la mise en scne, du scnario et de la critique cinmatographique.
Le jury du long mtrage est prsid par Farid Boughdir, celui du court mtrage par Karim Traidia et celui du documentaire par Michel Khelfi.

De nouveaux films arabes ont t projets dont le film gyptien "Moulana" de Magdi Ahmed Ali qui a suscit une controverse et le film syrien "Lilit" de Ghassan Chemit, en plus du panorama du court mtrage et du film mobile.

Le FIOFA a t marque cette anne par la projection de sept films de dessins anims au profit des enfants d?orphelinat en utilisant des techniques de haute technologie dont le cinma 3D.

Les dtenus des tablissements pnitentiaires d'Oran ont eu leur part du programme de cette manifestation cinmatographique.
Des films de renomme arabe et mondiale leur ont t projets dont surtout ceux abordant l'histoire et la vie de personnalits historiques algriennes.

Les jeunes fans du 7me art ont particip des ateliers de formation dans les domaines de la mise en scne, du tournage et du scnario, notamment.

Des experts et cinastes ont pris part des confrences-dbat traitant des aspects du 7me art dont l?archive, la numrisation cinmatographique, la critique, les droits d'auteur et le cinma et la mmoire.

En outre, des projections de films ont t organises dans des espaces ouverts, surtout que le festival a concid avec la saison estivale, notamment au jardin mditerranen d'Oran, Mascara et Mostaganem o le public a suivi des films dont "Ben Badis" de Bassil Khatib.

La crmonie d'ouverture de ce festival a t mise profit pour honorer plusieurs personnalits du cinma arabe dont l'acteur Hassan El Hassani plus connu sous l'appellation de "Boubagra".

Le mardi 01 aot 2017  

Toute l'info

Actualit


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide