Concert de Idir: un gala qui a tenu ses promesses

Concert de Idir: un gala qui a tenu ses promesses

   
 L'icne de la musique kabyle, Idir a renou avec son public la faveur d'un grand spectacle festif organis jeudi soir Alger marquant son retour sur scne aprs prs de quarante ans d'absence.

Accueilli dans la grande salle de la coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf, Idir tait accompagn par un orchestre de 30 instrumentistes dirigs par Mehdi Ziouche, un musicien polyvalent qui a prsent les diffrentes pices choisies dans un nouvel habillage harmonique plein de crativit, et une chorale de jeunes, essentiellement de l'Institut national suprieur de musique.  Aprs quelques reprises, tires pour l'essentiel de l'album "Les chasseurs de lumires" et rendues par la chorale fminine du Collge Larbi Mezani de Beni Yenni, l'artiste, trs mu de retrouver son public, a choisi pour son entre en scne la pice "Yelha Urar" (la fte est belle), donnant vite le ton d'une soire qui s'annonait euphorique.Accompagn de sa fille Thanina qui a assur une partie des ch?urs, chant a capella et mme dans sur la musique de son pre, Idir a tal quelques unes de ses pices thmatiques, aux contenus potiques loquents pour voquer la femme, l'exil, l'amour de la patrie et la tradition ancestrale.
Le public trs nombreux compos de fans de tout ge a clbr le retour de son idole par des applaudissements nourris et des youyou rpts, russissant arracher quelques larmes au chanteur du fameux "Avava Inouva" qui a du cder l'motion.L'orchestre, une fusion d'instruments occidentaux et orientaux (mandole, mandoline, Tbel et bendir), rpartis sur les pupitres des cordes, cuivres et percussions, a brillamment soutenu le chanteur dans un mlange de sonorits modernes et autochtones.Beaucoup d'admirateurs du chanteur ont fait le dplacement depuis plusieurs villes d'Algrie, parfois accompagns de leurs enfants pour leur faire dcouvrir la musique de Idir qui a tal entre autres pices, "Azwaw", Zwits Rwits", "Tizi Ouzou" (adapte de +La maison bleue+ de Maxime Le Forestier). 
 Devant un public qui n'a rien oubli des engagements citoyens de Idir, le chanteur kabyle a entonn "Lefhama, Tighri Bwegdud  (l'appel du peuple)", une chanson "programme", rsolument citoyenne et qui prne la libert dans l'unit.Dans un hommage appuy la femme dans ses diffrents combats travers le temps, Idir a fait chanter en ch?ur l'assistance sur "Aghriv", une pice qui voque l'attente du retour du bien aim de son exil.Le chanteur trs heureux de retrouver un public, qui connat par c?ur tous ses titres, a replong son auditoire dans un rpertoire datant parfois de plus de trente ans avec des morceaux comme "Ch'figh"(je me souviens), "Ayarrache nagh" (nos enfants) ou encore "Azguer" (le b?uf).
Le gala de Idir, le premier depuis 1979, s'est termin aprs prs de trois heures de scne au terme desquelles un disque d'or a t remis au chanteur.Annonc avant le concert, le duo avec le chanteur et pote Lounis At Menguellet, autre illustre reprsentant de la chanson kabyle, n'a pas eu lieu, ce dernier tant souffrant.  
Prs de 5000 spectateurs ont fait le dplacement pour ce concert, annonc depuis plusieurs mois et trs attendu par les fans du chanteur.Des officiels dont Azzedine Mihoubi, El Hadi Ould Ali et Hacne Mermouri, respectivement ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, et du Tourisme et de l'Artisanat taient galement prsents au gala.Organis sous l'gide de l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda), le gala sera prolong par second concert vendredi soir Alger, avant une grande tourne nationale prvue partir de mai.
Le samedi 06 janvier 2018  

Toute l'info

Actualit


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide