Les pathologies allergiques, une "lourde charge" pour le systme de sant

Les pathologies allergiques, une "lourde charge" pour le systme de sant

   
 Les pathologies allergiques reprsentent une "lourde charge" pour le systme national de sant, a affirm, le ministre de la Sant, de la Population et de la Rforme hospitalire, Mokhtar Hasbellaoui, soulignant l'existence d'une stratgie de prise en charge de ces maladies.

"Les pathologies dues aux allergies occupent la 4me position des maladies 
les plus rpandues au monde. En Algrie, elles reprsentent dsormais une lourde charge pour le systme national de sant ainsi que sur le plan social", a soutenu le ministre, dans un discours lu en son nom par le Chef de Cabinet du ministre, le Pr Merzak Gharnaout, l'ouverture des travaux du 3me Congrs de l'Acadmie algrienne d'Allergologie, plac sous le thme "Allergie et Environnement". Citant l'asthme et la rhinite, comme tant les affections les plus prsentes de cette discipline, il a dplor la conjugaison des facteurs qui en sont l'origine, savoir la pollution et la dtrioration de l'environnement en raison, entre autres, des missions de gaz toxiques en provenance des moyens de transports, de l'industrie, etc. Face ce problme de sant publique, a-t-il poursuivi, le ministre de tutelle a mis en place un programme national "optimal" consistant en une stratgie de prvention, de traitement et de lutte contre les causes induisant ces pathologies. Ce qui s'est traduit, s'est flicit le ministre, par une "amlioration" de la qualit de prise en charge des malades, ces derniers disposant des "mdicaments qui leur conviennent". Ceci, d'autant plus que les Socits savantes algriennes ont labor des protocoles consensuels de traitement, a ajout M. Hasbellaoui.  

"Cependant, cela ne doit pas nous empcher de poursuivre ces efforts, 
ensemble, en vue d'amliorer cette importante discipline, en mme temps qu' sensibiliser les autres secteurs pour jouer un rle positif afin de diminuer l'tendue de ces maladies ", a-t-il recommand. Il a indiqu, en conclusion, que le dpartement qu'il reprsente "s'appuiera", dans son plan d'action de lutte contre les allergies, sur les recommandations qui dcouleront de cette rencontre. De son ct, le prsident de l'Acadmie algrienne d'Allergologie, le Professeur Rda Djidjik a considr que "l'amlioration de la qualit de l'air est une mesure importante pour la prvention contre les consquences nfastes de la pollution atmosphrique sur la sant des enfants et des adultes".

Le dimanche 16 dcembre 2018  

Toute l'info

Culture


Le JT en vido

GUIDE TV

Tout le guide