Les partis politiques tenus d'observer un silence lectoral aprs 22 jours de campagne lectorale

Les partis politiques tenus d'observer un silence lectoral aprs 22 jours de campagne lectorale

   
Les partis politiques en lice pour les lections   locales de jeudi prochain, sont tenus, aprs 22 jours de campagne   lectorale clture dimanche minuit, d'observer un silence lectoral en   application des dispositions de la loi organique relative au rgime   lectoral. 

L'article 173 de cette loi stipule que la campagne lectorale est dclare   ouverte 25 jours avant la date du scrutin et s'achve 3 jours avant la date   du scrutin. L'article 174 prcise, pour sa part, que nul ne peut, par quel   que moyen et sous quelle que forme que ce soit, faire campagne en dehors de   la priode prvue l'article 173.       

 Le mme texte de toi nonce dans son article 181 que la publication   et la diffusion de sondages portant sur les intentions de vote des   lecteurs et les ctes de popularit des candidats, moins de 72 heures    l'chelle nationale, et 5 jours pour la communaut nationale tablie    l'tranger, avant la date du scrutin, sont interdites.  Concernant le droulement de la campagne, Le prsident de la Haute   instance indpendante de surveillance des lections (HIISE), Abdelwahab   Derbal, a affirm, dans une dclaration, qu'elle s'est droule   dans de "bonnes conditions", prcisant que les interventions de son   instance sont "peu nombreuses" avec 685 interventions.  "Vu le nombre important des candidats en lice pour ces lections par   rapport aux lgislatives, cette campagne s'est droule dans de bonnes   conditions", a-t-il relev, ajoutant que les plaintes et les saisines   taient "peu nombreuses".  A propos de la couverture audiovisuelle de la campagne et le respect du   silence lectoral, l'Autorit de rgulation de l'audiovisuel (ARAV) a   affirm que la campagne s'est droule dans des "conditions rgulires" et   qu"'aucune plainte n'a t enregistre".  "Au terme de cette campagne, et par-del son contenu, l'ARAV ne relve   pratiquement pas de dpassement significatif cet gard, ni dans la forme   ni dans le fond. Aucune plaine n'a t enregistre de la part de partis ou   de candidats. Par voie de consquence, l'ARAV estime que la couverture   audiovisuelle de la campagne lectorale s'est droule dans des conditions   rgulires", a soulign cette instance dans un communiqu.  Elle a, galement, appel l'ensemble des mdias audiovisuels au "strict   respect" de la priode de silence   rglementaire.
Le mardi 21 novembre 2017  

Toute l'info

Culture