NATIONAL

Affaire du groupe Condor : Cinq ans de prison ferme contre Ouyahia et Sellal

Le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a prononcé, lundi, une peine de cinq ans de prison ferme assortie d’une amende de 2 millions de Da, dont 01 million pour le trésor public, contre les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal poursuivis pour l’octroi d’indus privilèges aux frères Benhamadi, propriétaires du Groupe Condor.

Ouyahia et Sellal sont accusés d’octroi de privilèges injustifiés au Groupe Condor et ses filiales, dont des facilitations pour la réalisation d’une usine de fabrication de médicaments  »GP Pharma » dans la nouvelle ville de Sidi Abdallah (ouest d’Alger), laquelle était gérée par l’ancien ministre de la Poste et des Technologies, Moussa Benhamadi, décédé en juillet dernier à la prison d’El Harrach, des suites de la Covid-19.

Le Groupe Condor a également bénéficié de facilitations illégales accordées par Ouyahia et Sellal, pour la réalisation d’un centre dédié aux brûlés à Skikda par la société « Travocovia », une des filiales du Groupe

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 + 4 =

Bouton retour en haut de la page