NATIONAL

Algérie-Chine: renforcer la coopération dans la formation, la recherche et l’innovation

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, et l’ambassadeur de Chine à Alger, LI Jian, se sont dits prêts à revoir les programmes d’échanges universitaires, de bourses et de mobilité des chercheurs au service de la coopération reposant sur les projets de formation, de recherche et d’innovation entre les deux pays, a indiqué jeudi un communiqué du ministère.

M.Benziane, qui recevait l’ambassadeur de Chine, a précisé que « la coopération fondée sur cette nouvelle vision sera renforcée à la faveur de projets conjoints de formation, de recherche et d’innovation dans des domaines prioritaires pour le gouvernement et le secteur, à savoir la sécurité alimentaire, la sécurité énergétique, la sécurité sanitaire, l’intelligence artificielle et les mathématiques et leurs applications dans divers domaines ».

Le ministre a, dans ce cadre, souligné l’importance pour les deux parties d' »échanger leurs expériences et pratiques positives, notamment s’agissant de l’emploi des diplômés universitaires, des méthodes de gouvernance et de la modernisation de l’université ».

De son côté, l’ambassadeur de Chine a exprimé la volonté de son pays d' »intensifier l’enseignement de la langue chinoise dans les établissements éducatifs algériens », soulignant que la démarche avait été acceptée par le ministre, d’autant que « des universités algériennes pilotes ont déjà tenté l’expérience ».

Concernant la commission mixte algéro-chinoise, les deux parties ont fait savoir qu’elle sera marquée par « la mise en place de nouveaux mécanismes de coopération adaptés aux évolutions en cours dans les deux pays et la reformulation de l’accord-cadre et du règlement juridique régissant les relations de coopération et les échanges universitaire en accord avec les aspirations des deux parties ».

La rencontre a, par ailleurs, permis au ministre du secteur d’expliquer la « nouvelle vision » en matière de coopération universitaire qui repose sur un « partenariat constructif » favorisant le jumelage à travers la conclusion d’accords mutuellement bénéfiques.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page