INFO

ANIE: Projet de création d’un observatoire pour développer la performance électorale et conforter la démocratie

Le président de l’Autorité nationale indépendance des élections (ANIE) en Algérie, Mohamed Charfi a annoncé, jeudi le 28 novembre 2019, lors de  l’ouverture d’une journée de formation et d’orientation au profit des délégués communaux et de wilayas de l’ANIE consacrée à l’explication technique de l’application électronique destinée à la gestion du déroulement du scrutin prévu le 12 décembre prochain à Alger, un projet de création d’un observatoire pour développer la performance électorale et conforter la démocratie.

M. Charfi qui a indiqué que “Les missions de l’autorité, qui ne se limitent pas seulement à l’organisation des élections, consistent également à mûrir une réflexion pour la mise en place de mécanismes et structures qui permettent au peuple algérien d’avancer dans l’action démocratique et électorale”, a déclaré M. Charfi, annonçant que l’autorité “a décidé de créer un observatoire pour développer la performance électorale et renforcer la démocratie, qui sera supervisé par des membres de l’autorité”.

Il a indiqué avoir confié officiellement la gestion du projet à M. Amara Moussa qui a déclaré à la presse que cet observatoire “permettra de créer un espace interactif qui développe la performance électorale et démocratique à l’intérieur du pays et le dialogue à l’étranger et veillera à présenter des études et des recherches au service de l’acte électoral de façon à répondre aux aspirations du peuple et s’adapter aux tendances mondiales sur la base de la responsabilité, de la justice et du respect de l’autre”.

Par ailleurs, M. Charfi a rappelé que la principale responsabilité qui incombe à l’ANIE est de “conduire l’Algérie à bon port”, félicitant le peuple algérien pour son extraordinaire innovation politique qui a permis de créer l’autorité dont la mission est de permettre au peuple de choisir son président, en toute liberté et en toute conscience.

Le président de l’ANIE a souligné l’importance de la formation à distance au profit de l’ensemble des intervenants dans le processus électoral “pour éviter toute entrave ou obstacle le jour du scrutin”, indiquant que ce genre de formation par vidéoconférence sera destiné prochainement aux délégués de l’autorité à l’étranger.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer