INFONATIONAL

BELHIMER: L’Etat a béni le Hirak et satisfait ses revendications légitimes dans des délais « records »

L’Etat algérien a béni, protégé et constitutionnalisé le Hirak populaire et satisfait ses revendications légitimes dans des délais record, a déclaré le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, mercredi au journal électronique « Algérie maintenant ».

Rappelant que l’Algérie célèbrera, le 22 février, la Journée nationale de la fraternité et de la cohésion peuple-armée pour la démocratie, « instituée par le Président de la République en 2020 en tant que gage entre l’Armée nationale populaire (ANP) et la Nation et renouvellement du serment de protéger la patrie et de concrétiser son développement », M. Belhimer a affirmé que « si certains veulent faire du Hirak un fonds de commerce et un moyen de pression pour déstabiliser l’Algérie et susciter la fitna, le citoyen est bien conscient que l’Etat a béni, protégé et constitutionnalisé le Hirak populaire et satisfait ses revendications légitimes dans des délais records ».

S’agissant des appels à sortir dans la rue à cette occasion, le ministre a souligné l’impératif de « faire montre du plus haut degré de conscience, de discipline et de citoyenneté positive afin de contribuer à l’élimination de la pandémie du Coronavirus, et de mesurer les risques d’une participation, en cette conjoncture précise, à une quelconque action, dont les initiateurs n’ont pas forcément des visées innocentes ».

A une question sur le retour du Président de la République après avoir subi une intervention chirurgicale réussie en Allemagne, M. Belhimer a estimé que « la reprise de ses activités au même rythme intensif qu’avant atteste de son rétablissement total », précisant que le Président de la République « suivait, durant la période de ses soins et sa convalescence, les affaires du pays et l’évolution de la situation et donnait les instructions nécessaires pour la prise en charge des aspects touchant au quotidien du citoyen, notamment la scolarité des élèves dans les régions isolées et les zones d’ombre ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 + neuf =

Bouton retour en haut de la page