INFONATIONAL

Boughali: Les crimes contre l’humanité et les génocides sont « imprescriptibles »

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Ibrahim Boughali a affirmé samedi à Alger que les crimes contre l’humanité, tout comme les génocides et la torture « sont imprescriptibles et ne sauraient être occultés par les tergiversations, le mensonge et l’imposture ».

« Les crimes contre l’humanité et les génocides, la torture, la déportation et les déplacements forcés ne sauraient être imprescriptibles, ni occultés par les tergiversations, le mensonge et l’imposture, encore moins par des déclarations irresponsables qui dénigrent l’histoire pour tromper, désinformer et aliéner la vérité et les faits historiques avérés et connus de tous », a précisé M. Boughali dans une allocution d’ouverture des travaux d’une conférence intitulée « Le fleuve encore ensanglanté aux yeux des Algériens », dans le cadre des célébrations commémoratives de la Journée de l’émigration (17 octobre 1961).

A cette occasion, le président de l’APN a souligné que « le colonisateur, destructeur sanguinaire, est un mauvais élève qui se plait à rabâcher, fastidieusement, les mêmes leçons mal apprises, en faisant l’éloge d’actes ‘abjects et indignes’ et en contestant l’histoire connue de tous ».

Après avoir indiqué que l’histoire de l’Algérie « qui remonte à des civilisations très anciennes, a été écrite avec du sang béni », M. Boughali a précisé que « l’heure n’est plus à la désinformation, ni au déni ».

Pour M. Boughali, l’Algérie « souveraine, est aujourd’hui maitresse de toutes ses décisions, sous la sage direction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, forte de son peuple héroïque et de sa vaillante armée qui la prémunit contre tous les complots ».

Le Président de la république était « clair lorsqu’il a affiché la position vis-à-vis des questions historiques qui ne sauraient faire l’objet d’un quelconque marchandage ou compromissions », a-t-il estimé.

Après avoir salué l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), « qui a donné les plus sublimes exemples en matière de défense de la Patrie et de la préservation des fondements de la Nation », M. Boughali a affirmé que « l’Algérie souveraine qui est attachée aux relations amicales et respectueuse du bon voisinage, de l’édification de passerelles de coopération et des intérêts communs, est la même Algérie intransigeante quant à l’exigence de réciprocité et de précision dans la qualification des faits ».

Au terme de son allocution, le Président de l’APN a souligné que « la colonisation est le visage hideux et l’image abjecte qui défigure l’Humanité », soulignant la nécessité de « reconnaitre les crimes et méfaits du colonialisme, dont les séquelles demeurent perceptibles à ce jour dans certaines régions du Sud ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × quatre =

Bouton retour en haut de la page