INFONATIONAL

Chanegriha: la haute qualification de la ressource humaine de l’ANP, priorité du Haut commandement

Le ministère de la Défense Nationale (MDN) , en Algérie, que le Général-major Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) par intérim a indiqué le 11 juin 2020, dans une allocution prononcée lors de la 13ème session du Conseil d’Orientation de l’Ecole Supérieure de Guerre, que la haute qualification de la ressource humaine au sein de l’ANP constituait “l’une des priorités du Haut Commandement afin de former une élite militaire de haut niveau”.

Une élite, selon lui, “capable d’anticiper la complexité de ce que réserve, en termes de défis, l’avenir proche, voire lointain, et de faire une lecture de l’ensemble des indicateurs des événements et de l’actualité avec toutes leurs variables, en sus de mener des études avancées dans tous les domaines militaires”.

Il a ajouté que ceci est “dans l’objectif de contribuer à l’approfondissement et l’enrichissement de notre capital cognitif, notamment dans le domaine opérationnel et stratégique afin de pouvoir cerner avec perspicacité tous les mécanismes de solutions proactives de tous les défis rencontrés”.

Le Général-major Saïd Chanegriha a présidé la 13e session du Conseil d’Orientation de l’Ecole Supérieure de Guerre, conformément aux dispositions du décret présidentiel du 26 septembre 2005, portant création de l’Ecole Supérieure de Guerre.

Il a rappelé à cette occasion que l’aboutissement de l’objectif visé, requiert “nécessairement” que l’Ecole poursuive ses efforts “laborieux”, afin de développer et d’enrichir ses méthodes d’enseignement et de promouvoir son cursus de formation et de recherche, année après année, à même de prendre en charge la formation des cadres, de compétences opérationnelles supérieures, imprégnés “des valeurs de sacralisation du travail, d’abnégation, de sérieux, d’intégrité, de loyauté et de fidélité absolue à l’Armée et à la patrie”.

“Il est certain que l’aboutissement de cet objectif visé, voire légitime, requiert nécessairement que l’Ecole Supérieure de Guerre poursuive ses efforts laborieux, avec tout ce dont elle dispose en moyens matériels et infrastructurels, en ressources humaines qualifiées, et en équipements pédagogiques modernes”, a-t-il soutenu.

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer