INFONATIONAL

Charfi : Le taux de participation ne pose pas de problème sur le plan juridique

Le taux de participation au référendum sur le projet d’amendement de la Constitution, qui a atteint 23,72% au niveau national, « ne pose pas de problème, ni sur le plan juridique ni sur le plan constitutionnel », a affirmé lundi à Alger le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi.

« Dans la législation algérienne, il n’y a pas un seuil qui valide ou annule un scrutin », a expliqué M. Charfi qui s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée à l’annonce des résultats préliminaires du vote dans le cadre du référendum sur la révision de la Constitution.

Dimanche soir, M. Charfi avait annoncé un taux national de participation au référendum de 23,7% à la fermeture des bureaux de vote à 19 heures.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

douze − six =

Bouton retour en haut de la page