SOCIETE

CNAS: recouvrement prévu de plus 130 mds DA en 2019

L’agence de la Caisse nationale de sécurité sociale des travailleurs salariés (CNAS) de la wilaya d’Alger aspire à atteindre plus de 130 milliards DA de recouvrement en 2019, a indiqué mardi le 03 décembre 2019  le directeur de l’Agence.

Intervenant lors d’une journée Portes ouvertes sur “Les nouvelles fonctionnalités de la télé-déclaration en faveur des employeurs” organisée au siège de l’Agence à la Place des martyres (Alger centre), M. Mahfoud

Idris a précisé que le taux de recouvrement des cotisations avait augmenté de 5% par rapport à 2018 (128 mds DA), ajoutant que le montant dépassera cette année (jusqu’à fin décembre) les130 mds DA.

Qualifiant de “satisfaisante” la situation financière de son Agence, M. Idris a expliqué la hausse du taux de recouvrement par l’amélioration des prestations de services et les campagnes de sensibilisation initiées par l’Agence tout au long de l’année afin de sensibiliser les chefs  d’entreprises à la nécessité de verser leurs cotisations annuelles.

Il a fait savoir, dans ce sens  que plus de 95% de chefs d’entreprise affiliés à la CNAS d’Alger, dont le nombre dépasse les 35.000 et employant plus d’un (01) million de travailleurs, ont utilisé le portail électronique de télé-déclaration.

Grâce à cette fonctionnalité, les employeurs peuvent désormais vérifier leurs déclarations pour l’exercice 2019 et même de consulter les trois premiers trimestres déclarés en s’assurant automatiquement de sa conformité.

En cas d’erreur l’employeur recevra instantanément le journal ou le message de télé-validation.

Par ailleurs, il a mis en exergue les efforts de la CNAS d’Alger dans le traitement des dossiers en suspens à l’amiable, et ce par le rééchelonnement des dettes sans engager de poursuites judiciaires à  l’encontre des employeurs contrevenants.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 2 =

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer