ECONOMIE

Commerce: 1151 marchés de proximité ouverts à l’occasion du mois du Ramadhan

Quelque 1151 marchés de proximités ont été ouverts pour couvrir la demande accrue sur les produits alimentaires durant le mois sacré, a fait savoir le directeur général de la régulation et de l’organisation des activités commerciales au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Sami Koli.

Ces marchés de proximités sont répartis au niveau de 731 communes et 439 daïras, a expliqué M. Koli au forum de la radio nationale, ajoutant qu’ils visent à rapprocher le service des citoyens, notamment les habitants des régions reculées, les zones d’ombre et les nouvelles cités, outre la commercialisation des produits locaux à des prix « raisonnables ».

L’opération de ventes promotionnelle et de la vente au rabais a été lancée, a dévoilé le responsable, mettant en avant les espaces dédiés aux femmes productrices pour la vente de leurs produits de terroir durant le mois du Ramadhan.

Concernant le manque de certains produits à large consommation, M. Koli affirmé la disponibilité de la production, soulignant que les unités de production tournent à plein régime.

Des descentes seront effectuées les prochains jours pour dévoiler les stocks destinés à la spéculation, a-t-il fait savoir, ajoutant que plus de 8000 agents de contrôle seront mobilisés à cet effet pour assurer la protection des consommateurs durant le mois sacré.

Concernant le commerce parallèle, M. Koli a affirmé que le secteur avait réussi à intégrer 4.000 jeunes ayant effectué l’opération d’inscription au registre de commerce jusqu’à ce jour, ce qui constitue « un indicateur positif quant à l’état d’avancement des opérations d’organisation du marché.

Par ailleurs, le secteur œuvre au parachèvement des textes juridiques relatifs à la concurrence, et ce, en vue de mettre un terme au monopole dans le marché.

S’agissant du code des pratiques commerciales, M. Koli a fait savoir que ce dernier a été mis à jour.

Il a fait état, en outre, de l’élaboration d’un projet d’arrêté interministériel entre les secteurs du Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture et de l’Intérieur, actuellement en cours d’examen, ajoutant que le projet en question concerne le tri des fruits et légumes en les proposant au consommateur selon la qualité et la nature, en sus de la fixation de leurs prix selon le principe du libre choix.

Le secteur du Commerce œuvre, en outre, en coordination avec les secteurs concernés dans le cadre des groupes de travail, au contrôle des documents nécessaires en coordination avec les producteurs, les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs et les artisans, en sus de la publication d’un document permettant aux secteurs concernés de suivre le processus des produits afin de lutter contre la spéculation ainsi que les intermédiaires dans la chaine de distribution.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 − 11 =

Bouton retour en haut de la page