INTERNATIONAL

Coronavirus : 90% des pays signalent des perturbations des services de santé (OMS)

Près de 90% des pays ont connu des perturbations dans leurs services de santé depuis le début de la crise liée au nouveau coronavirus, a indiqué, lundi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), précisant que les pays à revenu faible et intermédiaire ont enregistré les plus grandes difficultés.

Les données collectées dans cinq régions au cours de la période allant de mars à juin 2020 montrent que presque tous les pays (90%) ont connu des perturbations dans leurs services de santé, les pays à revenu faible et intermédiaire rapportant les plus grandes difficultés, souligne l’OMS dans une première enquête sur l’impact du COVID-19 sur les systèmes de santé, en se basant sur les rapports de 105 pays.

La plupart des pays ont signalé que de nombreux services de routine et facultatifs ont été suspendus, tandis que les soins intensifs – tels que le dépistage et le traitement du cancer et la thérapie anti-VIH – ont connu des interruptions à haut risque dans les pays à faible revenu, fait observer l’institution onusienne.

L’enquête met en lumière les failles de nos systèmes de santé, mais elle sert également à informer de nouvelles stratégies pour améliorer la prestation des soins de santé pendant la pandémie et au-delà, COVID-19 devrait être une leçon à tous les pays sur le fait que la santé n’est pas une équation du type l’un ou l’autre.

Les domaines les plus fréquemment perturbés signalés comprenaient la vaccination de routine – services de proximité (70%) et services en établissement (61%), diagnostic et traitement des maladies non transmissibles (69%), planification familiale et contraception (68%), traitement des troubles de santé (61%), diagnostic et traitement du cancer (55%).

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

eight + twelve =

Bouton retour en haut de la page