NATIONAL

Décès de cheikh Khalifa ben Zayed : Goudjil signe le registre de condoléances au nom du Président de la république

président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a signé mardi, au nom du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le registre de condoléances ouvert à l’ambassade des Emirats arabes unis à Alger suite au décès de leur président, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane.

M.Goudjil était accompagné du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, et du Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire, le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha. Ils ont été accueillis par l’ambassadeur des Emirats arabes unis à Alger, Yousef Saïf Khamis Subaa Al-Ali.

« C’est avec une immense tristesse et des cœurs résignés devant la volonté d’Allah que nous avons appris la nouvelle du décès de cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, Président des Emirats arabes unis, puisse Allah lui accorder Sa sainte miséricorde et l’accueillir en Son vaste paradis », a écrit M. Goudjil sur le registre de condoléances.

En cette douloureuse épreuve, nous présentons, au nom du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, aux Al-Nahyane et au peuple émirati frère, nos sincères condoléances, les assurant de notre profonde compassion. Résignés devant la volonté d’Allah, nous partageons la peine causée par la disparition d’un des valeureux enfants des Emirats, a ajouté le président du Conseil de la nation.

Avec la disparition du président des Emirats arabes unis, « nous perdons un grand leader qui était fidèle à la voie tracée par son père, cheikh Zayed ben Sultan Al-Nahyane, puisse Allah lui accorder Sa sainte miséricorde, l’unificateur de l’Etat des Emirats et l’artisan de sa renaissance moderne », a souligné M. Goudjil.

« L’histoire retiendra que le défunt a été, dès son jeune âge, aux côtés de son père lors des phases les plus difficiles du parcours d’édification de l’Etat durant les années 1980. Le défunt qui a fait montre de qualités de leader a succédé à son père en 2004 et a réussi à réaliser un développement économique qui a permis au citoyen émirati de vivre dans un environnement prospère », a-t-il écrit, ajoutant que « les Emirats Arabes Unis sont aujourd’hui une source de fierté et un modèle à suivre qui force l’admiration ».

« Pour l’Algérie, cheikh Khalifa ben Zayed a toujours été soucieux, comme l’était son prédécesseur, à raffermir les liens de fraternité et de coopération entre nos deux pays frères et à jeter les passerelles d’amitié entre les deux peuples. Le regretté a suivi les pas de son père et était le digne héritier de sa sagesse », a ajouté M. Goudjil.

« Tout le monde témoigne avec respect des accomplissements de cheikh Khalifa ben Zayed au service de son pays, des pays arabes et du monde. Il accordait un intérêt particulier aux questions environnementales aux Emirats Arabes Unis et bien d’autres pays », a mis en avant le président de la chambre haute du Parlement, rappelant « ses réalisations, notamment l’autonomisation de la femme émiratie et la promotion de son rôle lui permettant d’accéder à l’ensemble des postes clés de l’Etat et de ses institutions ».

« Les prix internationaux portant le nom de cheikh Khalifa ben Zayed ont grandement contribué à l’appui de l’innovation dans les différents champs de la pensée, la culture et l’agriculture », a rappelé M. Goudjil, soulignant que « son initiative sur les dattes revêt d’un rôle leader dans la préservation de ce fruit arabe éternel ».

« Qu’Allah Le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et prête patience et réconfort à sa famille ainsi qu’au peuple frère des Emirats Arabe Unis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons », a conclu le président du Conseil de la nation.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 + cinq =

Bouton retour en haut de la page