NATIONAL

Décès de Yacef Saadi, l’un des symboles et architectes de la Bataille d’Alger

Le moudjahid Yacef Saadi, décédé vendredi à Alger à l’âge de 93 ans, est considéré comme l’un des architectes de la Bataille d’Alger, ayant combattu l’armée coloniale avec « une volonté de fer, courage et abnégation » jusqu’au recouvrement de l’indépendance.

Issue d’une famille originaire d’Azzefoun (Tizi-Ouzou), Yacef Saadi (né le 20 janvier 1928 à la Casbah d’Alger) a grandi dans ce quartier où il obtient un certificat d’étude primaire. Mais son parcours scolaire se heurte aux soldats de l’alliance américaine et britannique, qui s’installent dans son école pendant la Seconde guerre mondiale.

Après la réquisition de son école, il arrête ses études à l’âge de 14 ans pour travailler dans la boulangerie familiale avec son père, qui était un point de contact important entre les militants du Parti populaire algérien (PPA), qu’il rejoint à un très jeune âge.

Yacef Saadi a, ainsi, participé aux manifestations organisées début mai 1945, ayant précédé les manifestations historiques du 8 mai 1945. Il rejoint, de 1947 à 1949, l’Organisation spéciale (OS), l’aile paramilitaire du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) où il était considéré comme l’un de ses combattants les plus en vue de la région d’Alger.

Suite au démantèlement de l’OS, il immigre pour la France, où il réside jusqu’en 1952, puis retourne en Algérie. Il reprend son activité militante en liant des contacts avec les cellules des militants de la Casbah, en vue de la lutte armée.

En 1954, date du déclenchement de la Révolution algérienne, Yacef Saadi, accompagné des dirigeants du Front de libération nationale (FLN), tels que Rabah Bitat et Souidani Boudjemaa, a été chargé de constituer un groupe de commando prêt à entrer en action.

Il a abrité dans sa maison de la Casbah des révolutionnaires et militants, ainsi que des dirigeants de la Révolution à l’image de Krim Belkacem et Abane Ramdane.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

treize − 5 =

Bouton retour en haut de la page