INFONATIONAL

Dérapage du consul marocain: les démarches de l’Algérie ne peuvent avoir d’interprétation que celle de son rappel

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères en Algérie, Abdelaziz Benali-Cherif, a indiqué jeudi le 11 juin 2020, en réponse à une question au sujet de la déclaration faite à la MAP par le ministre marocain des MEA, Nacer Bourita, que L’Algérie a réagi jeudi aux dernières déclarations du ministre marocain des affaires étrangères Nasser Bourita qui a indiqué que le rappel du désormais ex-consul du Maroc à Oran était sur décision  exclusive des autorités marocaines.

M. Benali-Cherif a souligné la volonté de la partie algérienne d’éviter de verser dans toute polémique stérile, a rappelé les démarches, conformes à la pratique diplomatique universelle, entreprises par le Gouvernement algérien pour dénoncer le grave dérapage du consul général marocain et appeler la partie marocaine, dans des termes appropriés et sans équivoque, à prendre les mesures qui s’imposent, lesquelles ne peuvent avoir une autre acception ni autre interprétation que celle du rappel par le Maroc de son consul à Oran”.

“Cette exigence de la partie algérienne a été réitérée dans des termes clairs et directs à l’occasion des entretiens téléphoniques qui ont eu lieu entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, suite à cet épisode malheureux”, a indiqué M. Benali-Cherif.

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − 2 =

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer