SOCIETE

El Oued: démantèlement d’une bande criminelle spécialisée dans le trafic de drogue utilisant des armes à feu

Les éléments de la brigade de sécurité et d’investigation (BSI) de la Gendarmerie nationale d’El Oued ont traité une affaire liée à la constitution d’une bande criminelle organisée transfrontalière menaçant la sécurité et l’économie nationales et la santé publique, indique, samedi, un communiqué du Commandement de la Gendarmerie nationale.

Dans la cadre de la poursuite des efforts consentis par les unités du groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’El Oued, les éléments de la BSI d’El Oued ont traité une affaire de constitution d’une bande criminelle organisée transfrontalière dont l’activité constitue une menace pour la sécurité et l’économie nationales et la santé publique », précise la même source, ajoutant que cette opération « est intervenue directement après le démantèlement, il y quelques jours, d’un autre réseau criminel spécialisé dans le trafic de psychotropes et la saisie d’un million de comprimés psychotropes de type « Prégabaline ».

Après accomplissement des procédures légales et l’utilisation des moyens techniques et scientifiques, la brigade d’enquête a mené des investigations pour parvenir aux éléments de cette bande qui exploite des maisons des quartiers populaires pour stocker des quantités considérables de drogue et de psychotropes pour les écouler dans les wilayas du pays en ciblant notamment les jeunes.

Selon la même source, les éléments de cette bande sont spécialisés dans le trafic en utilisant des armes à feu et différents moyens techniques.

L’opération s’est soldée par la saisie de munitions notamment un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et un pistolet automatique, d’une quantité importante de kif traité de 70 kg et autres psychotropes de type « Prégabaline » (plus de 300.000 capsules), en sus d’une somme en monnaie nationale de 250 millions de centimes.

Les éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi sept véhicules, une motocyclette, des documents administratifs falsifiés, des téléphones portables, des pièces de rechange, des appareils et des outils pour véhicules. La valeur financière des biens saisis s’élève à plus de 15 milliards de centimes.

Quatre (4) individus ont été arrêtés et déférés devant les juridictions compétentes, alors que cinq autres non encore identifiés sont en état de fuite, conclut la même source.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page