INTERNATIONAL

Ex-Officier marocain : La corruption des députés européens par le Makhzen vise à soutenir son occupation illégale du Sahara occidental

l’ex-officier de l’armée marocaine, Mustafa Adib, a affirmé que le nouveau scandale marocain de corruption des parlementaires européens avec l’argent issues du commerce du cannabis, vise à gagner le soutien du « vieux continent » pour l’occupation illégale du Sahara occidental et à fermer les yeux sur la situation des droits de l’homme au Maroc et dans les territoires sahraouis occupés.

Dans un article publié sur sa page Facebook, Mustafa Adib a écrit que « l’argent donné par le Makhzen aux parlementaires européens comme pot-de-vin, vise à piller davantage les richesses du Sahara Occidental occupé, car l’Europe accepte d’acheter des produits du Maroc et du Sahara »

Ce scandale vise également « à fermer les yeux de l’Europe sur les violations des droits de l’homme au Maroc et au Sahara occidental occupé, ainsi qu’à freiner l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental occupé ».

L’ancien officier a également évoqué les opérations d’espionnage menées par des Marocains sur le sol européen,  » comme les cas de membres des polices française et néerlandaise qui travaillaient pour les services de renseignement marocains et ont été condamnés à de la prison ferme sans agitation du parlement européen sur ces opérations.

Mustafa Adib a révélé que les fonds distribués par le Maroc ne proviennent pas tous du trésor public ou de l’argent du peuple, la source de la plupart de ces pots-de-vin est le haschisch (Canabis), ajoutant qu’il avait précédemment mentionné que le général Hosni Benslimane, le général Haramou et d’autres magnats du cannabis disposaient de nombreuses informations sur les opérations illégales menées par le Maroc, où l’argent est placé « dans les boîtes noires pour toutes les opérations mafieuses et criminelles menées par le Makhzen à l’étranger ».

Adib a aussi exhorté le monde occidental, qui fait l’éloge de la démocratie, « à cesser l’hypocrisie, le mutisme et parfois à contribuer, et à assumer ses responsabilités dans le changement de régimes criminels corrompus comme celui du Maroc, et à laisser les Marocains mener à bien leur révolution légitime ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page