NATIONAL

Flambée des prix : M. Goudjil salue les démarches « responsables » du président de la république pour contenir le phénomène

 Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a salué mardi à Alger les démarches « responsables » et les décisions nationales prises par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, visant à contenir la flambée des prix des produits de large consommation, notamment à la veille du mois sacré du Ramadhan, estimant que cette démarche renforce l’essence de la relation entre un peuple et son Président, indique mardi un communiqué du Conseil de la nation.

Intervenant lors d’une réunion du Bureau du Conseil élargi aux présidents des Groupes parlementaires, consacrée à l’examen de l’agenda des travaux du Conseil de la Nation pour la prochaine période, M. Goudjil a « rendu hommage aux démarches responsables et aux décisions nationales prises par M. Abdelmadjid Tebboune, président de la République, visant la préservation du volet social des citoyennes et des citoyens, et à contenir la flambée des prix des produits de large consommation, notamment à la veille du mois sacré du Ramadhan, une expression de l’authenticité de l’Algérie et ses prolongements », précise la même source.

Pour le président du Conseil de la nation, il s’agit d' »une image à la signification profonde qui renforce l’essence de la relation entre un peuple et son Président qui, a de tout temps, fait montre de fidélité à ses promesses et à ses engagements relatifs à la protection du pouvoir d’achat des citoyens », relevant que « le président de la République s’est plutôt dressé comme un mur infranchissable face aux tenants des pratiques abjectes rejetées par la morale et la loi appelant les acteurs nationaux à contribuer à la mise en place des bases à même de consolider l’indépendance de la décision économique parallèlement à la consolidation de l’indépendance de la décision politique nationale, dans la nouvelle Algérie ».

A cet égard, le Bureau du Conseil rappelle « la mission accomplie par la commission du Conseil de la Nation chargée d’investiguer et d’enquêter sur les causes de la rareté, du monopole et de la concurrence illicite sur les
produits de large consommation, en harmonie avec les directives du président de la République », ajoutant que cette mission s’est déplacée dans les wilayas frontalières ainsi qu’aux grandes villes du pays, en sus des
départements ministériels et administrations et services en relation avec la question, durant la période s’étalant du 08 janvier 2022 au 09 février 2022.

La même source a fait savoir que « ladite commission a, sitôt sa mission achevée, transmis son rapport au président de la République en date du 10 février 2022 ».

La même source a précisé qu’à l’entame de la réunion du Bureau du Conseil, M. Goudjil s’était exprimé sur l’évolution de la situation sur les plans interne et externe, et avait « salué la dynamique que connaît la diplomatie
algérienne aux niveaux arabe, régional et international », ajoutant que « cette réunion présidée par M. Goudjil, a été également consacrée à l’examen de l’avant- projet de loi organique n 16-12 du 22 Dhou El Kaada1437 correspondant au 25 août 2016 fixant l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée Populaire Nationale et du Conseil de la nation ainsi que les relations fonctionnelles entre les chambres du Parlement et le Gouvernement, « de manière à le rendre conforme aux dispositions de la Constitution du 1er novembre 2020 et aux exigences de l’étape ».

Concernant la poursuite des activités législatives et de contrôle du Conseil de la Nation, le Bureau du Conseil a décidé de déférer trois (03) textes de loi devant la commission des affaires juridiques, administratives, des droits de l’Homme, de l’organisation locale, de l’aménagement du territoire et du découpage territorial.

Le Bureau du Conseil a en outre décidé de déférer deux (02) textes de loi devant la commission de l’éducation, de la formation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des affaires religieuses.

Sur un autre volet et concernant l’avant- projet de loi organique n 16-12 du 22 Dhou El Kaada1437 correspondant au 25 août 2016, fixant l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée populaire nationale et
du Conseil de la nation ainsi que les relations fonctionnelles entre les chambres du Parlement et le Gouvernement, et conformément à l’instruction émanant du Premier ministre, le président du Conseil de la Nation a insisté sur « la nécessité du renforcement de la composante humaine de la commission des Affaires juridiques, administratives, des droits de l’homme, de l’organisation locale, de l’aménagement du territoire et du découpage territorial, afin de lui permettre, tout autant que les présidents du groupe parlementaire, de procéder à l’enrichissement et à la révision de l’avant-projet de loi organique n 16-12, qui sera suivi par l’amendement du
règlement intérieur du Conseil de la nation, en concordance avec la Constitution du 1er Novembre 2020 et en complément de la révision de la loi organique 16-12 ».

En dernier, la même source a annoncé que le Bureau du Conseil de la nation a décidé de la
tenue d’une séance plénière, le jeudi 10 mars 2022 qui sera consacrée aux questions orales.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 1 =

Bouton retour en haut de la page