ECONOMIE

Gaz naturel: nécessité de se réorganiser pour compenser la stagnation du monde

Le ministre de l’Energie et président de la 22eme réunion ministérielle du GECF, Abdelmadjid Attar, a souligné jeudi à Alger la nécessité de se réorganiser pour les pays exportateurs du gaz en vue de compenser la stagnation enregistrée dans le monde de gaz naturel, causée notamment par la Covid-19 et une offre excédentaire.

Pour compenser la stagnation dans le monde de gaz naturel, nous devons nous réorganiser et nous réinventer pour augmenter nos forces en ces temps difficiles, a plaidé M. Attar dans une allocution d’ouverture de la 22ème réunion ministérielle du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) qui se tient ce jeudi par visioconférence.

Soulignant que les conditions du marché s’améliorent, le ministère de l’Energie a noté que le nombre de risques et d’incertitudes reste énorme, qu’ils soient liés à la pandémie ou à l’état de l’économie.

Il a, à cette occasion, fait observer que la réunion ministérielle du GECF se déroulait dans un contexte de circonstances extraordinaires et que l’année 2020 a été inhabituelle.

M. Attar a, dans ce sillage, relevé que les effets combinés de Covid-19 et de l’effondrement des prix du pétrole et du gaz au cours de 2020 ont entraîné une contraction économique massive dans le monde.

Ces deux chocs, selon le ministre, ont interrompu l’activité économique et imposé des limites sévères aux ressources budgétaires disponibles pour amortir l’impact socio-économique et soutenir la reprise.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer