NATIONAL

Goudjil: Les lois adoptées importantes pour l’indépendance de la Justice

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a indiqué mardi que les textes de loi adoptés étaient importants pour « une réforme globale de la Justice garantissant son indépendance et sa modernisation », en concrétisation des engagements du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

A l’issue de l’adoption de quatre (4) textes de loi, dont la loi fixant les modalités d’élection des membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et ses règles d’organisation et de fonctionnement et la loi portant découpage judiciaire, M. Goudjil a souligné l’importance du secteur de la Justice pour l’édification d’un Etat de de droit et donc des textes adoptés qui, a-t-il dit, concrétisent les engagements du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant « une réforme globale de la Justice garantissant son indépendance et sa modernisation », a indiqué un communiqué du Conseil de la nation.

Le président de la chambre haute du Parlement a, dans ce cadre, appelé à « consacrer la culture de l’Etat à tous les niveaux, car l’Etat demeure contrairement aux systèmes de gouvernance qui changent au gré de la volonté populaire, dans le respect mutuel entre la majorité et la minorité », affirmant que cela est consacré par la Constitution du 1er novembre 2020.

A ce propos, M. Goudjil a invité la classe politique à « effectuer une véritable lecture de la Constitution pour dégager les éléments unificateurs plutôt que de s’attarder sur les questions objet de désaccord ».

Il faudra, toutefois, préserver l’indépendance de la décision politique du l’Etat algérien, en renforçant le front intérieur, a-t-il soutenu.

Et de rappeler que pour que la voix de l’Algérie soit entendue et respectée dans les fora internationaux, l’indépendance de décision politique doit être renforcée par une indépendance économique réelle et effective.

Par ailleurs, le président du Conseil a évoqué, dans son discours, le volet relatif au droit des peuples colonisés à l’autodétermination conformément aux principes de la légalité internationale, dénonçant, par la même, les attaques perpétrées contre le peuple palestinien à El Qods face au silence de la communauté internationale.

De même qu’il a réitéré le soutien « indéfectible et absolu » du peuple algérien en faveur de son frère le peuple palestinien dans sa lutte pour l’établissement de son Etat avec El Qods comme capitale, précise la même source.

Outre les deux textes de loi susmentionnés, le Conseil de la nation avait adopté le projet de loi fixant l’organisation, la composition et les prérogatives de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption ainsi que le projet de loi, modifiant et complétant l’ordonnance 75-59, portant code de commerce.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fifteen + 9 =

Bouton retour en haut de la page