NATIONAL

Goudjil reçoit l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil a reçu, lundi au siège du Conseil, l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Amine Makboul qui lui a rendu une visite d’adieu, a indiqué un communiqué du Conseil.

La rencontre a permis de passer en revue « les relations historiques entre les deux pays et les derniers développements sur la scène palestinienne ».

A cette occasion, l’ambassadeur palestinien s’est félicité des relations « historiques séculaires » unissant l’Algérie et la Palestine, exprimant « sa reconnaissance à l’Algérie sous la direction du président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune qui soutient la libre décision palestinienne et rejette toute forme de normalisation avec l’entité sioniste ».

La position algérienne officielle et populaire a toujours été constante et authentique, ce qui a consolidé la résistance et la lutte du peuple palestinien, à travers toutes les étapes traversées par la cause palestinienne contre l’arrogance de l’entité sioniste et sa politique visant à imposer l’exode au peuple palestinien à travers la judaïsation, l’expansion de colonies et l’aliénation des vestiges religieux et historiques de la Palestine, a-t-il soutenu.

Le président du Conseil de la nation a souligné, quant à lui, « l’importance de la lutte et de l’unité des rangs palestiniens », car il s’agit là, selon lui, de l’unique voie de réaliser les espoirs et aspirations du peuple palestinien à déjouer et mettre en échec les plans sionistes dissimulés derrière les slogans de normalisation pour anéantir les fondements de la cause palestinienne qui a toujours été la cause de la Nation ».

M.Goudjil a insisté, dans ce sens, sur l’importance de l’unité nationale palestinienne pour réaliser les aspirations légitimes du peuple palestinien à la libération et à l’édification de l’Etat palestinien indépendant avec El Qods pour capitale », réaffirmant « la position de l’Algérie représentée par ses responsables et son peuple vis-à-vis de la centralité de la cause palestinienne pour les nations arabes et musulmanes ».

Enfin, le président du Conseil de la nation a mis en avant l’importance de « la solidarité, de la coordination et de l’action agissante à tous les niveaux, arabe, musulman et international pour mettre fin à cette souffrance et protéger les droits du peuple palestinien, en empêchant les agressions et les violations ciblant le peuple palestinien et ses symboles sacrés ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × 4 =

Bouton retour en haut de la page