SOCIETE

Incendies à Tipasa: dégâts occasionnés à 45 habitations dont une vingtaine totalement brûlées

Les incendies de forêts qui s’étaient déclarés le week-end dernier à Gouraya (Tipasa) faisant deux décès ont causé des dégâts à 45 habitations dont 20 précaires totalement brûlées, selon un premier bilan communiqué lundi par la wali de Tipasa, Labiba Ouinaz.

Les commissions, installées dans le cadre de la cellule de crise désignée par la wilaya et chargée de suivre les développements et évaluer les conséquences des feux qui s’étaient déclarés la nuit de la « catastrophe » ont recensé « une vingtaine d’habitations totalement décimées et 25 autres brûlées à des degrés plus ou moins graves, soit un total de 45 familles sinistrées prise en charge actuellement au niveau de l’auberge de jeunes de Gouraya.

Après avoir confirmé que tous les sinistrés des incendies seront indemnisés, comme promis par le Premier ministre qui s’était rendu personnellement sur place et présenté ses condoléances aux familles des deux victimes, samedi dernier, la chef de l’exécutif de wilaya de Tipasa a souligné qu’il s’agit de chiffres préliminaires des dégâts causés par des incendies dans l’attente de rendre public le bilan définitif.

Il s’agit, a-t-elle ajouté, de « dédommager les sinistrés, notamment par le relogement des familles ayant perdu leurs logements, et l’indemnisation des agriculteurs, pour les pertes agricoles, végétales et animales », exprimant ses « regrets » à l’égard de l’ampleur des dégâts, qu’elle a qualifié de « considérables ».

Selon Mme Ouinaz, les pertes en couvert végétal sont estimées à 500 ha, dont notamment le pin d’Alep, relevant qu’il s’agit « des plus lourdes pertes enregistrées à l’échelle nationale », soit 10 incendies, dont cinq à Gouraya.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page