NATIONAL

Installation du groupe parlementaire d’amitié « Algérie-Brésil »

Un groupe parlementaire d’amitié « Algérie-Brésil » a été installé, mardi au siège de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le but de promouvoir les relations historiques entre les deux pays.

La cérémonie d’installation a été présidée par M. Salim Merah, vice-président de l’APN, en présence de l’ambassadeur du Brésil à Alger, Flavio Marega et d’un représentant du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger.

Dans son allocution à l’occasion, M. Merrah a affirmé que l’installation de ce groupe parlementaire se veut « un acquis qui vient renforcer les relations privilégiées unissant nos deux pays que nous aspirons à promouvoir pour atteindre un niveau d’excellence ».

Après avoir souligné l’importance de ce groupe dans « la promotion de la coopération parlementaire entre les deux pays », M. Merrah a exprimé la disponibilité de l’APN « à garantir les conditions idoines et à offrir toutes les opportunités possibles pour réaliser les objectifs pour lesquels a été créé le groupe d’amitié parlementaire, en veillant à insuffler une nouvelle dynamique à la diplomatie parlementaire ».

Pour sa part, l’ambassadeur du Brésil s’est félicité de l’installation de ce groupe parlementaire, susceptible de « renforcer la coopération entre les deux pays et favoriser son élargissement, notamment dans le domaine économique et au volet agricole ».

Rappelant les relations « historiques distinguées » unissant les deux pays, M. Marega a exprimé « sa pleine disponibilité » à soutenir le travail du groupe parlementaire d’amitié, annonçant l’organisation d’une visite des membres du groupe à l’Etat du Brésil pour faire la connaissance de leurs homologues brésiliens.

Le président de ce groupe, Mohamed Senouci a affirmé de son côté, « sa détermination » à œuvrer pour « la promotion des relations solides liant les deux pays, et à concourir à la promotion du dialogue, de la concertation et de la coopération pour un meilleur rapprochement et coordination des positions à tous les niveaux, afin d’étendre la coopération à des domaines plus larges servant les intérêts mutuels.

A cette occasion, le représentant du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger a rappelé « les relations historiques unissant les deux pays, d’autant que le Brésil compte parmi les premiers pays ayant ouvert leurs ambassades en Algérie, immédiatement après le recouvrement de la souveraineté nationale en 1962, notant « un rapprochement de vues entre les deux pays autour de plusieurs questions régionales et internationales.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × quatre =

Bouton retour en haut de la page