INFOSANTE/TECHNOLOGIE

IPA : Ouverture de nouveaux services dans plusieurs régions procchainement

Le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar a affirmé a la presse lundi le 20 avril 2020, qu’outre les nouveaux services qui seront bientôt ouverts à Annaba, Batna, Tamanrasset et Bejaia, d’autres seront ouverts prochainement au niveau des CHU de Beni Messous et Mustapha Pacha à Alger, ce qui renforcera ainsi le réseau pour assurer une couverture globale de toutes les régions du pays ».

Il a expliqué, dans ce cadre, que le réseau avait été élargi en peu de temps, après la formation des superviseurs de ces nouveaux laboratoires et annexes ce qui a permis de rapprocher la santé au citoyen et d’atténuer la pression sur l’Institut d’Alger qui, selon lui, fonctionne désormais « en tout confort ».

Le même responsable a également annoncé la signature d’une convention par l’IPA et la direction de la recherche scientifique au ministère de l’Enseignement supérieur pour lancer un projet de développement et de production locale des kits de dépistage, soulignant que « cette opération, première du genre, se veut une contribution à même d’encourager les compétences scientifiques nationales à compter sur ses propres ressources pour la prise en charge de la santé des citoyens, au lieu de dépendre de l’étranger », a-t-il dit.

Concernant le nombre des testes effectués par l’Institut depuis l’apparition de la pandémie en Algérie, Dr. Derrar a affirmé que l’Institut et ses nouvelles annexes à Ouargla, Oran, Tizi Ouzou et Constantine ont effectué plus de 8000 tests PCR.

Concernant le stock de tests détenu par l’institut, le même responsable a indiqué qu’il disposait de 80.000 kits lui permettant ainsi d’assurer « amplement » la poursuite de son travail et de répondre à toutes les demandes des citoyens.

Pour ce qui est de la situation pandémique, Dr. Derrar a déclaré qu’ »elle est stable selon les données du laboratoire et le nombre de prélèvements soumis à analyse, étayant ses propos par « la baisse de jour en jour des cas graves qui sont en soins intensifs au niveau des salles de réanimation à travers les hôpitaux nationaux ».

Les différents services hospitaliers du pays « ont enregistré une baisse dans le nombre des cas admis quotidiennement », a fait savoir Dr. Derrar, soulignant que le respect des règles de confinement a donné jusqu’à présent « des résultats satisfaisants » notamment dans les régions ayant enregistré un grand nombre de cas.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page