INFONATIONAL

La 39e session ministérielle du Conseil exécutif de l’Union africaine (UA) s’est ouverte jeudi à Addis-Abeba

La 39e session ministérielle du Conseil exécutif de l’Union africaine (UA) s’est ouverte jeudi à Addis-Abeba (Ethiopie), en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Intervenant à l’ouverture des travaux de cette réunion, placée sous le thème, “Arts, culture et patrimoine: les leviers pour construire l’Afrique que nous voulons”, le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki  a évoqué la pandémie de Covid-19 et son impact sur le continent africain.

Toujours sous la menace plurielle du virus de la Covid-19, nous devons continuer à renforcer notre stratégie de lutte si bien pensée par nos leaders politiques et exécutée avec un professionnalisme éprouvé par Africa CDC (Centre africain de Contrôle et de Prévention des maladies), les communautés économiques régionales et les Etats membres, a déclaré M. Faki, annonçant l’inscription à l’ordre du jour de la réunion “l’examen d’un rapport sur l’opérationnalisation de Africa CDC.

Dans son allocution, Moussa Faki a pointé les attaques terroristes et la pandémie de Covid-19 comme facteurs aggravant la menace de la famine et la malnutrition sur le continent.

Dans une démarche d’anticipation nos leaders ont décidé de se pencher sur la problématique de la nutrition et de la sécurité alimentaire qui sera le thème de l’année 2022”, a-t-il précisé, appelant le conseil exécutif de l’UA à se prononcer sur une feuille de route pour faire face à ces menaces.

Au menu de la réunion du Conseil exécutif de l’UA, figure un ensemble de dossiers, liés à la mise en œuvre de l’Agenda 2063, aux perspectives de renforcement de la coopération entre les pays du continent en matière de lutte contre la pandémie du Coronavirus.

La session examinera également des sujets liés à l’action africaine commune et aux moyens à mettre en place pour permettre aux institutions continentales telles que le Parlement africain de bien mener leurs missions.

Au cours de cette session, les Etats membres de l’organisation panafricaine procéderont à l’élection et la nomination des deux (2) commissaires de l’UA, le président et le vice-président de l’Université panafricaine (UPA), quatre (4) membres de la Commission africaine sur les droits de l’Homme et des peuples, et quatre (4) membres du Conseil consultatif de l’Union africaine sur la corruption.

Il est également prévu de définir le thème principal du prochain sommet et d’approuver le budget de l’organisation pour l’exercice 2022.

Le Conseil exécutif de l’UA examinera également la décision du président de la Commission de l’UA d’accorder à Israël le statut d’observateur auprès de l’organisation panafricaine.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer