NATIONAL

Lancement d’un programme de formation au profit des non-voyants

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, a annoncé, mardi à Alger, le lancement d’un nouveau programme de formation au profit des non-voyants ayant un niveau de 3e année secondaire afin d’obtenir un diplôme de technicien supérieur en communication.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la célébration de la Journée nationale des personnes aux besoins spécifiques à l’Institut national spécialisé de formation professionnelle « Al-Fath » à Birkhadem, M. Merabi a fait savoir que la spécialité « assistant à la communication » vient couronner le processus de formation du stagiaire en obtenant un diplôme de « technicien supérieur », soulignant que cette spécialité permet aux stagiaires non-voyants de « développer leurs techniques de communication au moment où elles se limitaient à l’utilisation du téléphone, permettant, ainsi, au stagiaire de s’acquitter de ses missions en communication via l’outil informatique ».

Cette spécialité ouvrira aux stagiaires non-voyants de nouvelles perspectives et leur permettra d’occuper des fonctions qu’ils ne pouvaient exercer auparavant, ce qui devra contribuer à réduire le taux de chômage auprès de cette catégorie importante dans la société, a poursuivi le ministre.

Pour sa part, la responsable du projet et professeur spécialiste à l’Institut national de la formation et de l’enseignement supérieurs à El Biar chargée de l’ingénierie pédagogique, Fadila Chibani, a déclaré à l’APS que cette étude permettra d’introduire des outils pédagogiques et des nouvelles méthodologies en phase avec la nature du handicape à même de permettre aux déficients visuels d’accéder à des nouvelles professions.

Cette spécialité est « très demandée par les centres d’appels, notamment les sociétés de télécommunications et constitue une opportunité pour recruter les déficients visuels », a-t-elle poursuivi.

Le ministre a supervisé ce mardi le lancement de cette spécialité alors qu’auparavant les spécialités offertes aux déficients visuels se limitaient aux métiers standardiste et informaticiens (Braille) qui ne sont plus disponibles dans le marché du travail.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fifteen + 16 =

Bouton retour en haut de la page