ECONOMIE

Le 5ème Salon international de l’électricité et des énergies renouvelables s’ouvre à Alger

La 5ème édition du salon international de l’électricité et des énergies renouvelables (SEER 2022) s’est ouverte mercredi à Alger, en présence du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane et du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’économie de la connaissance et des startups,Yacine el Mahdi Walid.

Placé sous le slogan « Ensemble pour réussir la transition énergétique de l’Algérie », ce salon, qui se poursuit jusqu’au 26 février, regroupe 70 exposants algériens et étrangers.

Il constitue un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des opérateurs pour débattre des thématiques liées à l’industrie de l’électricité et de la transition énergétique et les énergies renouvelables.

Des startups engagées dans la transition énergétique et les énergies renouvelables prennent part à ce salon.

Les ministres ont visité les différents stands dont celui du ministère de la Défense nationale.

M.Benattou a affirmé que l’année 2022 sera, »purement économique » et que l’avenir sera celui des énergies renouvelables et la transition énergétique.

Il a rappelé dans ce sens l’appel d’offres pour la réalisation de stations d’énergies photovoltaïques d’une capacité de 1000MW qui constitue un « projet prometteur ».

De son côté, M. Yacine Walid a réitéré l’accompagnement et le soutien du ministère aux jeunes porteurs de projets notamment dans le domaine de l’innovation et les solutions technologiques.

Il a souligné la nécessité de « mettre en place et de développer la technologie » dans différents secteurs d’activités notamment dans le domaine des énergies renouvelables, en encourageant les startups qui œuvrent à développer des solutions technologiques innovantes.

Il a tenu aussi à souligner que l’Algérie œuvrait à « valoriser ses richesses et multiplier ses investissements dans différents domaines, notamment celui des énergies renouvelables.

Il a par ailleurs, précisé que le ministère de l’industrie est à pied œuvre pour recenser les producteurs des équipements électriques à travers les wilayas qui connaissent une « véritable dynamique, » et effectuer également un inventaire national des spécialités et déterminer la nature des produits électriques pour former un véritable regroupement dans cette filière.

Des startups algériennes en quête de partenariats

Le 5ème SEER a été marqué par la participation de start-up en quête d’opportunités de partenariat afin de développer leurs activités et contribuer à la promotion de l’économie nationale.

Une représente de Olivagri, une start-up activant dans la collecte et la valorisation du grignon d’olive, a exprimé son souhait de nouer des partenariats bénéfiques et renforcer davantage son domaine d’activité.

Elle a expliqué que sa start-up intervient dans la collecte et la valorisation du grignon d’olive pour le transformer en briquettes de charbon écologique .

Une autre représente de « Chams el Djazair », une start-up qui a lancé son portail électroniqie dédié aux produits photovoltaïques, a rappelé les objectifs de cette entreprise qui vise à apporter sa contribution dans le domaine des énergies renouvelables.

Elle a indiqué que l’entreprise collecte des produits solaires disponibles sur le marché algérien et assure leur vente en ligne.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 − two =

Bouton retour en haut de la page