INFONATIONAL

Le Conseil constitutionnel condamne le « lâche » assassinat de trois citoyens algériens

Le Conseil constitutionnel « condamne dans les termes les plus énergiques le lâche assassinat » de trois ressortissants algériens dans le bombardement de leurs camions par les forces marocaines, indique jeudi un communiqué de cette institution.

Le Conseil constitutionnel condamne dans les termes les plus énergiques le lâche assassinat dont ont été victimes trois paisibles et innocents ressortissants algériens (le) 1er novembre, au moment où le peuple algérien célébrait dans la joie et la sérénité le 67ème anniversaire du déclenchement de la Glorieuse Révolution du 1er Novembre », souligne le communiqué rendu public par le président du Conseil, Kamel Feniche, à partir de Dar Es Salaam, où il participe au 5ème Dialogue judiciaire organisé par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

En ces difficiles circonstances et à l’instar de l’ensemble des institutions algériennes et de toute la nation, les membres du Conseil constitutionnel s’associent à la douleur des familles éplorées et leur présentent leurs sincères condoléances tout comme ils s’inclinent, avec déférence, à la mémoire des victimes de ce bombardement alors qu’ils s’adonnaient à leurs activités commerciales sur la ligne Ouargla-Nouakchott, ajoute le communiqué.

Le président du Conseil constitutionnel a mis en exergue que plusieurs délégations participant au 5ème Dialogue judiciaire organisé par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, « ont condamné cet acte criminel.

Trois ressortissants algériens ont été assassinés le 1er novembre dans un « bombardement barbare » de leurs camions, alors qu’ils effectuaient la liaison Nouakchott-Ouargla, a indiqué mercredi un communiqué de la présidence de la République, faisant état de plusieurs facteurs désignant les forces d’occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 + dix-huit =

Bouton retour en haut de la page