INFONATIONAL

Le Général-Major Chanegriha supervise à Oran un exercice avec munitions réelles

Le Général-Major Saïd Chanegriha, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP),  par intérim, a supervisé l’exécution d’un exercice tactique avec munitions réelles par les unités organiques de la 8ème Division Blindée en 2ème Région militaire (RM) à Oran, dans le cadre de la clôture du programme de préparation au combat pour l’année 2019/2020, indique jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale.

Au deuxième jour de sa visite en 2ème Région militaire à Oran, le Général-Major a supervisé “l’exécution d’un exercice tactique avec munitions réelles intitulée +Ediraa 2020+, par les unités organiques de la 8ème Division blindée, appuyées par des unités relevant des Forces terrestres ainsi que des unités des Forces aériennes et des Forces de défense aériennes du territoire, et ce, au niveau du champ de tirs et de manœuvres  de la 8ème Division blindée”, précise la même source, ajoutant que cet exercice s’inscrit dans le cadre de la clôture du programme de préparation au combat pour l’année 2019/2020.

Après la cérémonie d’accueil et au niveau du champ de tirs et de manœuvres , en compagnie du Général-Major Djamel Laaroussi, adjoint au Commandant de la 2ème RM, le Général-Major a écouté un exposé présenté par le Commandant de la 8ème Division Blindée, portant sur l’idée générale et les étapes d’exécution de l’exercice.

“Cet exercice vise l’optimisation des aptitudes au combat et de l’interopérabilité entre les différents états-majors, en sus de l’entrainement des commandements et des états-majors à la préparation, à la planification et à la conduite des opérations face aux éventuelles menaces”, selon le communiqué du MDN, qui précise que le Général-Major a suivi de près les actions de combat exécutées par les unités engagées, et s’est enquis des différentes étapes d’actions de combat exécutées dans des circonstances très proches de la bataille réelle.

Selon la même source, l’ensemble de ces actions de combat ont été marquées, dans toutes leurs étapes, par “un haut degré de professionnalisme et un excellent niveau tactique et opérationnel, qui reflète les grandes capacités combatives des équipages et des commandants à tous les niveaux, et les grandes compétences des cadres en termes de montage et de conduite des différentes actions de combat, contribuant ainsi à la réalisation de résultats très satisfaisants, traduits par la précision des tirs par les différentes armes”.

 

A l’issue de l’exercice, le Général-Major Chanegriha s’est réuni avec les personnels des unités ayant exécuté l’exercice, où il les a félicités pour les grands efforts fournis, durant toute l’année de préparation au combat 2019/2020, notamment lors de la préparation et l’exécution de cet exercice, qui était une “réussite totale”.

A ce titre, il a mis l’accent sur les résultats probants de cet exercice car toutes ses étapes se sont déroulées dans de “bonnes conditions d’organisation et d’exécution”.

“A ce titre précisément, l’exécution de cet exercice tactique dont nous avons suivi les étapes aujourd’hui, représente une nouvelle opportunité pour vous, personnels et cadres de la 2ème RM en général, de même que pour les grandes unités participantes en particulier, afin de prouver votre capacité à atteindre les objectifs tracés pour cet exercice, que ce soit en termes d’amélioration du dispositif d’alerte et de renforcement des potentiels de combat, en termes de coopération entre les différents états-majors, ou en termes d’instruction des commandements et des états-majors sur la préparation, la planification et la conduite des opérations face à toute éventuelle menace, notamment après l’intégration d’équipements et de nouveaux systèmes d’armes en adéquation avec les exigences de la guerre moderne”, a souligné le Général-Major.

“Selon une première évaluation de cet exercice, nous pouvons estimer que ses résultats sont satisfaisants, en ce sens que toutes ses étapes se sont déroulées dans de bonnes conditions d’organisation et d’exécution, marquées par la précision des tirs, le respect du timing fixé, la rapidité d’exécution des missions assignées et la maitrise des actions de Commandement et d’Etat-Major, dans un cadre de coordination et de parfaite collaboration entre les différentes forces, unités et formations engagées”, a-t-il ajouté, relevant que cela a permis “la concrétisation et l’application, sur le terrain, des connaissances acquises durant la préparation au combat”.

“C’est là l’objectif que nous aspirons toujours à réaliser, à travers l’exécution de ce genre d’exercices, par l’emploi de moyens de combat majeurs et de systèmes d’armes  modernes”, a-t-il soutenu.

A l’issue, le Général-Major a inspecté les unités de la 8ème Division Blindée et celles ayant pris part à cet exercice, avant d’inspecter l’hôpital de campagne déployé à l’occasion de cet exercice, où il s’est enquis des différents pavillons notamment ceux dédiés aux soins et à la chirurgie. Il a également tenu une rencontre avec les équipes médicales et les a félicitées pour les efforts consentis dans la garantie de la couverture médicale des unités participantes à cet exercice.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + douze =

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer