NATIONAL

Le ministre des Affaires religieuses réaffirme l’engagement de l’Etat à réhabiliter le Wakf

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a réitéré, mardi à Alger, l’engagement de l’Etat à réhabiliter le Wakf au regard de l’importance du système du Wakf dans le domaine socio-économique.

Conscient de l’importance du système du Wakf dans le domaine socio-économique, l’Etat algérien s’engage à réhabiliter le Wakf  à travers la législation et la réglementation qui consacrent la propriété du Wakf et lui assurent la protection juridique requise en définissant les mesures de sa documentation, son investissement et son développement », a déclaré M. Belmahdi à l’ouverture d’une journée parlementaire organisée par la Commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des affaires religieuses de l’APN sur « le Wakf et son rôle dans le développement durable: une vision civilisationnelle et culturelle.

Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali et la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, M. Belmehdi a indiqué que « le Wakf est doté d’une administration pour sa gestion sous la tutelle du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs et l’Office national des Wakfs et de la Zakat, et ce en vue de tracer les contours scientifiques et socio-économiques de ce système ».

Le Wakf, poursuit M. Belmahdi, de par son caractère économique de bienfaisance et sa valeur ajoutée dans le soutien des secteurs économiques public et privé, contribue à garantir une partie considérable des dépenses publiques et supporte de nombreuses charges économique, sociale et culturelle de la société.

Le Wakf contribue fortement à l’allègement de la charge financière sur le budget public et au développement économique national tant par des services directs ou indirects au profit des individus et de la société, a-t-il dit.

Pour définir la stratégie de promotion du Wakf et renforcer son rôle dans la relance socio-économique, le département des Affaires religieuses s’est inspiré du plan d’action du gouvernement issu du programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a ajouté le ministre.

Il s’agit du volet du Plan en rapport avec la valorisation des biens Wakf et le renforcement du système de la Zakat afin de leur permettre de contribuer davantage au renforcement de la cohésion sociale, à réaliser le développement économique et à suivre le rythme du développement du concept du Wakf d’investissement.

L’objectif étant de participer au développement économique en investissant les actifs des biens Wakfs et en utilisant leurs recettes au profit de la société s’agissant des activités caritatives et de solidarité dans le cadre de la politique générale du Gouvernement et de son programme d’action.

Le deuxième pilier du renforcement du Wakf est « la création de l’Office national des Wakfs et de la Zakat, récemment créé avec la publication du décret exécutif n 21-179. Cet office est un établissement public à caractère industriel et commerciale (EPIC), jouissant de la personnalité morale et de l’indépendance financière », a ajouté le ministre.

A noter que cette journée parlementaire a vu la présentation d’interventions d’enseignants universitaires et d’experts qui ont passé en revue le rôle des Wakfs dans le développement national et de la réalité des Wakfs en Algérie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

eighteen − twelve =

Bouton retour en haut de la page