NATIONAL

Le moudjahid Madani Haouès inhumé au cimetière d’El Alia

La dépouille du moudjahid et ancien directeur de la radio et de la télévision,Madani Haouès décédé vendredi à l’âge de 89 ans, a été inhumé samedi après-midi au cimetière d’El Alia (Alger).

La cérémonie d’inhumation du défunt s’est déroulée en présence du ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, du ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, de personnalités nationales, de moudjahidine et de journalistes.

Dans une oraison funèbre, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit a salué le parcours révolutionnaire du défunt, rappelant que le défunt était « connu pour son nationalisme et patriotismes et a consacré sa vie au service de la patrie ».

« Le défunt était l’un des piliers de la Radio secrète et parmi les premiers hommes qui ont contribué à la pose des jalons de l’information révolutionnaire et à la transmission du message de l’Armée de libération nationale (ALN), une lourde mission que le regretté a accompli avec dévouement et loyauté aux côtés de ses vaillants compagnons à l’instar du défunt moudjahid Aissa Messaoudi, et ce en dépit de l’étau imposé par la propagande et la désinformation de la puissance coloniale et des autorités d’occupation », a souligné le ministre.

Né le 17 juillet 1934 à Tébessa, le défunt était diplômé de l’Institut Ibn Badis de Constantine. Il a poursuivi ses études à la mosquée Zitouna à Tunis et à la faculté des lettres au Caire en 1951.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page