INFONATIONAL

Le Premier ministre appelle les représentations diplomatiques à promouvoir la destination Algérie

Le Premier ministre et ministre des Finances, M.Aïmene Benabderrahmane a appelé, mardi à Alger, les représentations diplomatiques et consulaires algériennes à promouvoir la destination Algérie en tant que « destination touristique par excellence ».

En dépit des grandes potentialités naturelles du pays, le secteur du tourisme est confronté à de nombreux obstacles et nécessite un plan de relance pour faire de l’Algérie une destination touristique par excellence, a souligné M. Benabderrahmane dans son allocution au 2e jour des travaux de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes qui se tient au Palais des Nations au Club des Pins sous le thème « La diplomatie algérienne et les défis internationaux de l’Algérie nouvelle ».

Il a précisé que cette relance implique entre autres de faciliter les mesures d’obtention du visa au profit des touristes étrangers, de diversifier l’offre touristique, d’œuvrer à la réalisation de pôles touristiques d’excellence conformes aux standards internationaux et d’encourager le recours aux formules attractives.

Le Premier ministre a en souligné que les représentations diplomatiques et consulaires doivent apporter « contribuer à la réalisation de ces objectifs, en oeuvrant à la promotion de la destination Algérie et des investissements dans le domaine touristique ».

Il a évoqué un volet important des priorités de l’action gouvernementale, lié à la coopération internationale pour des partenariats gagnant-gagnant qui cadrent avec les efforts nationaux pour la mise en place d’une économie nationale cohérente, créatrice de richesses et d’emplois, non dépendante de la rente pétrolière et ouverte à l’investissement étranger.

« Nos missions diplomatiques sont appelées à mettre en place des bases de données économiques et commerciales et à élaborer des documents constamment mis à jour pour mieux répondre à la demande en matière de statistiques et d’indicateurs économiques sur les opportunités d’investissement et de partenariat », a-t-il ajouté.

L’objectif « suprême », affirme-t-il, étant « d’ériger nos missions diplomatiques en une force de proposition pour le soutien à la croissance économique, l’attraction des investissements directs étrangers (IDE) et la promotion de la destination Algérie » et de son rayonnement culturel sur les plans régional et international, notamment en cette conjoncture marquée par de grands défis à relever par fidélité à la Déclaration du 1er novembre 1954.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page