INFOINTERNATIONAL

Le premier ministre: L’Algérie accorde une « grande importance » au partenariat afro-turc

Le Premier ministre, ministre des Finances,M. Aïmene Benabderrahmane, a affirmé samedi à Istanbul que l’Algérie accorde une « grande importance » au partenariat afro-turc et poursuivra son soutien à ce partenariat pour le hisser à la « hauteur » des attentes des peuples africains et turc.

L’Algérie accorde une grande importance au partenariat afro-turc, qui rassemble d’une part un continent dont nous faisons partie intégrante et pour lequel nous œuvrons, sans relâche, pour sa stabilité, son développement multidimensionnel et la prospérité de ses peuples et, d’autre part, la République de Turquie, avec laquelle nous entretenons des relations historiques et des points communs civilisationnels, culturels et sociaux, tissés à travers plusieurs siècles », a indiqué M. Benabderrahmane dans une allocution prononcée lors des travaux du 3ème sommet Turquie-Afrique, en sa qualité de représentant du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

A cet effet, il a précisé que l’Algérie « continuera de soutenir ce partenariat afin de booster la coopération entre l’Afrique et la Turquie et d’être à la hauteur des aspirations de nos peuples ».

C’est le message que vous transmet le Président Abdelmadjid Tebboune qui vous fait part de sa certitude que ce sommet et ses résolutions contribueront à dessiner des horizons ambitieux et amener ce partenariat distingué vers des horizons plus larges dans le but d’atteindre les objectifs et les priorités de l’Afrique et de la Turquie de manière à être un modèle à suivre en matière de coopération internationale », a-t-il ajouté.

S’exprimant sur la tenue de ce sommet, M. Benabderrahamane a indiqué que cette rencontre « est la plus grande preuve de notre adhésion collective au modèle inscrit dans ce partenariat et aux valeurs qu’il incarne en matière de respect mutuel, de transparence et d’équilibre, ainsi que dans la promotion du dialogue politique et du développement durable au profit des deux parties ».

Le Premier ministre a ainsi relevé que « tous les facteurs sont réunis pour la réussite de ce partenariat, que ce soit la volonté politique qui s’est renforcée depuis le premier sommet tenu en 2008 à Istanbul, ou en termes de conditions favorables à la relance économique du continent, lequel poursuit sa démarche constante vers la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063 pour un développement intégré, favorisé par la sécurité et de la stabilité », a-t-il dit.

Pour M. Benabderrahmane, l’entrée en vigueur de l’Accord sur la zone de libre-échange continentale au début de 2021 aura un « impact significatif » sur la consolidation de la nouvelle image de l’Afrique, « pleine d’espoir et d’opportunités ».

A cet effet, il a relevé que l’Afrique « encourage les investissements et demeure loin des stéréotypes véhiculés par certains médias ».

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × trois =

Bouton retour en haut de la page