INTERNATIONAL

Le Premier ministre palestinien appelle à une intervention internationale « urgente » pour empêcher l’expansion du génocide sioniste à Rafah

Le Premier ministre palestinien, Muhammad Shtayyeh, a appelé les Etats-Unis, l’Union européenne (UE), les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et tous les pays du monde à intervenir d’urgence pour empêcher l’expansion des agressions et crimes génocidaires sionistes contre la ville de Rafah, située dans le sud de la bande de Ghaza, a rapporté samedi l’agence de presse Wafa.

M. Shtayyeh a mis en garde dans un communiqué vendredi soir, contre des déplacements forcés et d’horribles massacres au cours desquels des milliers de personnes seront tuées, compte tenu de la surpopulation de Rafah (qui abrite environ un million de personnes) ….

Le Premier ministre palestinien a tenu l’Etat occupant « pleinement responsable des massacres et des bains de sang qui pourraient survenir » à Rafah, appelant la Cour internationale de Justice (CIJ) à prendre une décision claire sur un cessez-le-feu à Ghaza, qui serait soumise au Conseil de sécurité de l’ONU.

Vendredi, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) dans l’enclave palestinienne a averti que toute agression de l’armée sioniste à Rafah, dernier refuge des déplacés de la machine de guerre sioniste contre les Palestiniens à Ghaza, aggravera la « tragédie » qui s’y déroule.

Et dans une allocution devant l’Assemblée générale au cours de laquelle il a présenté ses priorités pour 2024, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a déclaré mercredi, que la situation à Ghaza constituait une blessure saignante dans la conscience collective, mettant en garde contre une nouvelle agression de l’entité sioniste contre Rafah.

Il a averti qu’une telle action aggravera considérablement le cauchemar humanitaire, avec des conséquences régionales majeures.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page