INFONATIONAL

Le Premier ministre présente ce mardi le Plan d’action du gouvernement au Conseil de la Nation

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, présente ce mardi le Plan d’action du gouvernement devant les membres du Conseil de la Nation, dont les axes importants portent essentiellement sur des réformes structurelles permettant la relance économique du pays.

L’ouverture du débat autour du Plan d’action du Gouvernement qui sera animé par les membres de la Chambre haute du Parlement, aura lieu juste après la présentation et se poursuivra le lendemain par les interventions des présidents des groupes parlementaires représentés au Conseil.

Le Premier ministre répondra dans l’après-midi de mercredi aux questions des membres du Conseil de la Nation, avant l’adoption du Plan d’action du gouvernement par les membres du Conseil de Nation.

Le Plan d’action du Gouvernement, adopté le 30 août dernier par le Conseil des ministres, s’articule sur de cinq chapitres, dont la consolidation de l’Etat de droit et la rénovation de la gouvernance, la relance et le renouveau économiques, le développement humain et une politique sociale renforcée, une politique étrangère dynamique et proactive, ainsi que le renforcement de la sécurité et de la défense nationale.

Le Plan a été adopté jeudi 16 septembre à la majorité par les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), soit par 318 députés sur les 380 présents, alors que 65 autres ont voté contre.

L’exécutif s’est engagé à travers le Plan à assurer la promotion d’une gouvernance rénovée pour plus de performance et de transparence, une gestion efficace et transparente des finances publiques et des réformes fiscale, budgétaire, comptable, domaniale et douanière.

Il est question aussi de la moralisation de la vie publique et la prévention et la lutte contre la corruption, et la modernisation de l’administration et de la fonction publique.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de son adoption, le Premier ministre a indiqué que ce plan devra permettre à l’Algérie d’arriver à bon port et réaliser un rebond économique et social à tous les niveaux, soulignant qu’il constitue un point de départ pour la concrétisation du programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le Premier ministre a indiqué qu’un montant de 1.900 mds DA alloué à l’aide sociale, soit 23.78% du budget de l’Etat a été prévu dans la Loi des finances 2021.

Par ailleurs, le Premier ministre a fait savoir que le projet de révision de la loi relative à l’investissement sera présenté dans les semaines à venir devant les membres de la Chambre basse du parlement, qualifiant cette révision de « profonde » afin qu’elle soit au diapason de la politique de l’Etat tendant à diversifier l’économie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fourteen − seven =

Bouton retour en haut de la page