INFONATIONAL

Le Président de la république affirme poursuivre le travail pour améliorer le niveau de vie du citoyen

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a réitéré son engagement à poursuivre la mise en oeuvre de mesures visant le soutien des classes vulnérables, ainsi que les différents dispositifs économiques tendant à assurer les produits de consommation de base et à lutter contre la spéculation illicite.

Lors de son entrevue périodique avec des représentants de la presse nationale diffusée samedi soir sur les télévisions et radios nationales, le Président de la république a abordé plusieurs dossiers économiques, soulignant que l’Algérie faisait face à la crise mondiale sur la base d’une série de décisions, à l’instar de l’exclusivité accordée en matière d’importation à des organismes publics.

Dans ce cadre, il a relevé que le problème pour l’Algérie est « la production insuffisante, un manque que nous compensons par l’importation, devenue difficile actuellement en raison de la pénurie enregistrée au niveau international ».

Evoquant les produits de consommation de base, notamment les céréales, le président de la République a assuré que « l’Algérie possède actuellement des réserves pouvant couvrir une période de huit mois. Nous sommes à la veille de la campagne de moisson dans le Sud ainsi qu’au Nord dans deux mois ».

Le président de la République a rappelé, dans ce cadre, les mesures prises par l’Etat pour encourager la production agricole, en tête desquelles l’augmentation du prix d’achat des céréales et des légumineuses auprès des agriculteurs au lieu de les importer, ce qui a encouragé nombre d’agriculteurs à renouer avec la production de ce type de produits agricoles.

Le chef de l’Etat a fait observer toutefois que la solution radicale pour faire face à la flambée des cours des céréales et à leur pénurie sur le marché international résidait dans l’augmentation de la production nationale.

« Nous insistons depuis deux ans sur la production locale de l’huile et du sucre et l’augmentation du rendement des céréales à 40 quintaux/hectare, et ce, avant même le début de la crise ukrainienne », a-t-il dit, mettant l’accent sur l’application de ces instructions pour « protéger le pays des répercussions des crises étrangères ».

Le Président Tebboune a affirmé, par ailleurs, que 2022 se voulait une « année économique par excellence » grâce aux nombreuses facilitations accordées dans le domaine économique et en faveur de l’investissement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

thirteen − three =

Bouton retour en haut de la page