INFONATIONAL

Le président du Conseil de la nation par intérim :tout le mérite revient au Président de la république

Le président du Conseil de la nation par intérim, M. Salah Goudjil, a affirmé jeudi à Alger, que tout le mérite revient au président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, concernant la réactivation du dossier de la Mémoire.

Présidant une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales, M. Goudjil a indiqué que le mérite, tout le mérite de la réactivation de ce dossier revient au Président de la République, rappelant également les autres acquis réalisés sous la houlette du Président de la république et liés à ce dossier, notamment l’institution du 8 mai Journée nationale de la Mémoire.

Parmi les autres acquis, il a cité le lancement de la chaîne de télévision dédiée à l’histoire et à la Mémoire, et la réactivation du dossier de la Mémoire commune entre l’Algérie et la France.

Sur ce dernier point, M. Goudjil a précisé que le rapport élaboré par l’historien français, Benjamin Stora, reste une affaire franco-française et que la position de l’Algérie concernant cette question sera connue en temps opportun, soulignant que la colonisation française ne se limite pas à la seule période de la glorieuse Révolution (1954-1962) mais elle s’étale du 5 juillet 1830 au 5 juillet 1962.

Le président du Conseil de la nation par intérim, a abordé dans son intervention, plusieurs autres points liés à l’actualité nationale notamment la célébration, dans quelques jours, de la journée de la cohésion nationale entre le peuple et son armée pour la démocratie, « une journée marquant l’anniversaire du Hirak béni qui coïncide avec le 22 février ».

Il a rappelé, à cet égard, les positions de principes de la politique étrangère de l’Algérie basés sur la non-ingérence dans les affaires internes des autres pays, comme elle réfute toute ingérence dans ses affaires internes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 − three =

Bouton retour en haut de la page