CULTURE

Le réalisateur Djamel Bendeddouche n’est plus

Le cinéaste Djamel Bendeddouche, réalisateur du film « Arezki, l’insoumis », est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à Alger, à l’âge de 80 ans, a-t-on appris auprès du Centre national de la cinématographie et de l’audiovisuel.

Djamel Bendeddouche a débuté sa carrière dans le théâtre radiophonique avant de rejoindre la télévision nationale au lendemain du recouvrement de l’indépendance.

Il a réalisé de nombreux documentaires et courts métrage pour le compte de la télévision publique, dont » Le conflit », Laboratoire » et « L’oiseau blanc » avant de rejoindre l’entreprise nationale de production audiovisuelle (Enpa) où il produit de nombreuses œuvres pédagogiques.

Djamel Bendeddouche, qui avait poussé sa formation en France et mettait un point d’honneur à former les nouvelles générations, avait fondé une entreprise de production audiovisuelle et avait signé son œuvre majeure « Arezki l’indigène » en 2007.

Djamel Bendeddouche sera inhumé dimanche après la prière d’el âasr au cimetière d’Oued Erromane à Alger.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt + 7 =

Bouton retour en haut de la page