ECONOMIE

Le taux de remplissage des barrages dépasse les 63%

Le ministre des Ressources en eau Arezki Berakki a affirmé jeudi à Alger que le taux de remplissage des barrage au niveau national dépassait 63%, qualifiant ce chiffre de “très rassurant”.

Le ministre a tenu a être rassurant quant la situation hydrique du pays, expliquant à cet égard que la position géographique (zone semi-aride) de l’Algérie en sus des changements climatiques enregistrés ces dernières années ont causé un retard des précipitations jusqu’au mois de février et mars de chaque année.

“Nous n’avons aucune crainte par rapport à la situation générale des ressources hydriques au niveau national, le niveau de remplissage des barrages étant acceptable. Je rassure les citoyens que ce niveau peut couvrir la demande en eau jusqu’à l’année prochaine”, a-t-il dit.

Pour le ministre, la ressource principal qui garanti l’eau potable est les eaux souterraines avec un taux de couverture de plus de 62%, suivis des barrages avec un taux oscillant entre 30 et 35% et des stations de dessalement pour lesquelles un programme spécial a été élaboré pour leur développement.

Le ministre estime nécessaire d’être “optimiste” quant à l’éventuelle hausse des chutes de pluie durant les prochains mois.

Le premier responsable du secteur a fait état aussi de mesures en cours devant être suivies pour l’approvisionnement des citoyens en eau avec des quantités suffisantes durant le mois de Ramadhan et la saison estivale prévue début juin prochain.

Nous disposons d’une diagnostic complet de la situation des ressources en eau dans toutes les wilayas et avons entamons des réunions, en vue d’examiner la situation de chaque commune à part, et ce dans l’objectif d’assurer le raccordement en eau potable au profit des citoyens pour couvrir la demande lors du mois de Ramadhan et la prochaine saison estivale”, a ajouté le ministre.

Dans le même contexte, M. Berraki a affirmé que le premier engagement du Secteur consiste en la concrétisation des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à l’effet de permettre aux citoyens d’accéder à l’eau potable et de mettre un terme définitif au phénomène des fuites d’eau dans le cadre de l’action continue de lutte contre le gaspillage des ressources et des coupures en alimentation en eau.

La préservation des ressources disponibles est considérée comme plus efficace que de mener de nouveaux projets pour la réalisation de davantage de barrages ou de structures de mobilisation et de collecte des eaux, a-t-il insisté.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer