ECONOMIE

Les ministres de Pêche et du Commerce s’entretiennent pour examiner l’organisation et la régulation de la commercialisation des productions halieutiques

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi s’est entretenu, lundi à Alger, par visio-conférence avec le ministre du Commerce, Kamel Rezig pour examiner l’organisation et la régulation de la commercialisation des productions halieutiques au niveau national permettant davantage de disponibilité avec des prix raisonnables.

M.Ferroukhi a mis l’accent, lors de cette réunion qui a vu la participation des cadres des deux ministères, sur la nécessité d’organiser et de réguler l’activité de commercialisation des produits halieutiques au niveau des marchés locaux pour assurer davantage de disponibilité, de diversification et de compétitivité de manière à faire l’équilibre entre la qualité et le prix, et ce en coordination avec les services du ministère du Commerce.

Le secteur de la Pêche œuvre sur plusieurs fronts afin de maitriser les étapes de commercialisation des productions halieutiques en concertation avec les différents secteurs ministériels, a précisé M. Ferroukhi.

Pour mieux gérer et faciliter le travail de tous les acteurs de commercialisation, M. Ferroukhi a souligné l’impératif de créer des marchés de gros et de détail pour les productions halieutiques et l’aquaculture en Algérie et consacrer des espaces pour la vente des poissons dans le cadre du respect des normes sanitaires et d’hygiène.

Et de mettre en avant la nécessité d’encourager le e-commerce des produits halieutiques notamment en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle .M.Ferroukhi a indiqué, par la même, que l’exportation des productions halieutiques s’inscrit parmi les priorités du plan d’action du Gouvernement 2020-2024.

Il a également souligné l’importance de mettre en place une méthodologie et un cadre juridique prenant en considération les spécificités du secteur halieutique à travers l’implication de tous les acteurs dans une vision basée sur l’amélioration graduelle du travail et l’accompagnement sur le terrain », appelant à la réduction du nombre des intermédiaires dans la chaine de commercialisation et le respect de la déontologie professionnelle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 + seize =

Bouton retour en haut de la page