INFO

Les points cruciaux dans l’entretien du président avec les médias nationaux

La  Télévision algérien et la radio national,  ont diffusées vendredi  le 01 mai 2020, la rencontre périodique du le Président de la République Algérienne, M. Abdelmadjid Tebboune avec les médias locaux.

M. le Président a fait état de la fermeture éventuelle des commerces autorisés à reprendre l’activité au début du Ramadan, s’il s’avère qu’ils sont à l’origine d’une hausse dans la propagation de la pandémie du Covid-19.

M.Tebboune a précisé que “le Gouvernement a répondu favorablement aux demandes de l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA) dans une tentative de rattraper le retard de la vie économique.

“Cependant, si cela mettra en péril la vie des citoyens nous n’hésiterons pas à fermer à nouveau les commerces et reviendrons à plus de rigueur dans l’application du confinement, sachant que nous sommes arrivés presque à la fin de la pandémie”, a-t-il assuré.

Lors de son entrevue, sur les mesures à prendre concernant les examens nationaux, suite à la suspension des cours dans le contexte de la propagation de la pandémie de Covid-19), M. Tebboune a affirmé que l’examen du baccalauréat pour l’année scolaire en cours “sera maintenu” et “il n’y aura pas d’année blanche”.

Le Président de la République a déclaré aux médias que “si certains pays préfèrent l’économie à la vie du citoyen, nous faisons nous, contrairement à eux, prévaloir la vie du citoyen sur l’économie, car la vie de l’Algérien est au-dessus de toutes les considérations”

Soulignant une corrélation entre le non-respect du confinement et des mesures de prévention du Coronavirus telle que la distanciation sociale et le recul dans le résultat positif en matière de lutte contre cette épidémie, il a affirmé que “ces choses-là seront traitées incessamment”.

Il a expliqué que “le Gouvernement a répondu favorablement aux sollicitations de l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA) pour tenter de rattraper ce qu’il y a lieu de faire dans la vie économique, or si cela doit mettre en péril la vie des citoyens nous n’hésiterons pas à fermer à nouveau les commerces et reviendrons à plus de rigueur dans l’application du confinement”.

Il a ajouté, à ce propos, “nous avions atteint presque la fin (dans la lutte contre le Coronavirus), soulignant que “dans la wilaya de Blida, on est passé d’un à deux cas contaminés il y’a trois jours à zéro cas hier et aujourd’hui et pareil pour Alger”. “Or nous enregistrons un recul dans cette tendance positive”, a-t-il déploré

Dans son rapport avec la presse nationale sur “le dialogue continu et la conviction”, M. Tebboune a expliqué que “la liberté d’expression existe et est garantie en Algérie”, relevant que depuis son accession à la présidence de la République, le siège de la Présidence est ouvert à tous les médias publics ou privés.

Le président  a indiqué que  “le dialogue continu et tenter de convaincre et non réprimer”, précisant qu’il existe “des choses inadmissibles aussi bien pour nous que pour les journalistes qui dénoncent, eux aussi, cette confusion entre le concept de la liberté et l’anarchie”.

Lors de cette rencontre le Président Tebboune a mis en avant l’impératif d’opérer un changement politique, soutenant, dans ce cadre: “je crois que nous devons rattraper le temps en ce qui concerne le changement politique pour ne pas laisser de place au vide”.

Il s’agit, selon le Président, d’une démarche pour “éviter toute perte de temps même en cas de prolongement du confinement imposé actuellement du fait de la propagation du Covid-19”.

A ce propos, M. Tebboune a relevé “l’avancement des travaux dans le processus de révision du Code électoral dont une commission spéciale veille à son élaboration, pour que l’Algérie voit au final ses institutions plus solides d’ici la fin de l’année”. Un processus que le président s’est engagé à mener à terme.

En réponse à une question sur les facteurs d’apaisement social après la crise du Coronavirus, M. le  Président a dit être contre l’achat de consciences.

“Néanmoins, je suis favorable à la prise en charge des préoccupations sociales”, a-t-il indiqué, s’engageant à résoudre les problèmes de toutes les catégories, à l’instar du personnel du secteur de l’éducation, et ce selon un programme déterminé”, citant la nécessité de tenir à l’avenir des tripartites pour examiner tous les dossiers.

Le Président Tebboune a mis en garde contre “toute tentative d’infiltration venue d’outre mer concernant certaines revendications”, soulignant que “la loi est au-dessus de tous”.

Évoquant la politique de subvention, le Président de la République a annoncé sa “restructuration” pour que le soutien aille à ceux qui le méritent.

Il a également réitéré “la préservation du caractère social de l’Etat étant partie intégrante des principes de la Déclaration du 1er novembre”, s’engageant à la poursuite et à l’amélioration de “la prise en charge des catégories vulnérables”.

A ce propos, M. Tebboune a promis le parachèvement des projets de logement qui “ne s’arrêteront pas, en ce sens que leur finalité dépasse la simple construction de logements ou le relogement des citoyens mais consacre plutôt le refus par l’Etat de toute discrimination entre les citoyens”, ajoutant que les projets de logement s’inscrivent dans le cadre du “développement humain”.

Dans cette rencontre, le Président Tebboune a passé en revue les importants axes auxquels il faut s’attaquer au vu de la crise sanitaire que traverse le pays à l’instar des autres pays du monde afin de “remédier à la situation et ne pas laisser de place au vide”.

A ce propos, le Président de la République a annoncé avoir donné des instructions pour entamer l’impression de la mouture de la révision de la Constitution et l’envoyer aux acteurs politiques, la société civile et aux médias pour débat et enrichissement, et ce, dès la semaine prochaine.

Cette démarche, a-t-il expliqué vise à “éviter la perte de temps même en cas de prolongement du confinement imposé actuellement du fait de la propagation du Covid-19”.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer